Avez-vous lu ce livre?

Rue Jean-Pierre Timbaud, par Géraldine Smith

Christian Rioux nous parle de ce livre dans sa chronique du Devoir du 14 juillet ( Entre les bobos et les barbus). Il nous raconte que l’auteure du livre s’est installée avec sa jeune famille dans un quartier diversifié et multiethnique de France :  « nous aimions l’idée que nos enfants deviennent citoyens du monde ». Cependant, peu à peu, ce quartier bigarré s’est transformé. L’intégrisme religieux a pris de plus en plus de place dans les écoles, les commerces, les espaces publiques, les lieux de cultes, l’habillement,….

Le chroniqueur nous mentionne que dans le dernier chapitre du livre de Mme Smith, elle estime avoir « cru à tort qu’une tolérance sans bornes était la meilleure façon d’aider les étrangers et leurs enfants français à s’intégrer ». Or, dit-elle, si rien ne s’est passé comme prévu, c’est « parce que des gens comme moi nous trouvaient formidablement ouverts alors que nous étions en réalité naïfs […] La tolérance peut être une forme masquée de démission ».

Vous trouverez le résumé du livre sur la page de l’éditeur.

Publié sous Communiqués

Bienvenue à la placette Van Horne!

placette-VanHorneTel que promis par André Brideau, notre directeur des travaux publics, la placette Van Horne, à la sortie de la station de métro, a été installée le 6 juillet dernier. Dès le samedi 8 juillet, les citoyens membres du comité Van Horme et leur famille se sont rassemblés avec cafés et croissants pour inaugurer cette placette, dont ils étaient les instigateurs avec la collaboration de Maude Frenette-Roy, designer d’événement.

La placette a été construite par les employés des travaux publics à partir des intrants du comité et de la maquette de Maude. Le thème est le transport qui caractérise cette avenue de transit.

Vous remarquerez les pneus qui servent de base à la plate-forme centrale. Différents formats ont été utilisés. Le terrain étant en pente, il fallait être astucieux pour ajuster la plate-forme. Ceux qui ont un bon œil verront également la présence d’un pneu de métro qui sert à tenir le poteau de signalisation qui dirigera les piétons vers la piscine, le théâtre, la bibliothèque et le CCI. Les enseignes sont en production et seront installées sous peu.

Les couleurs orange et bleu sont celles de 2 lignes du métro. Aucun détail n’a échappé aux artisans-municipaux de cette placette. On m’a informé que les employés des travaux publics avaient contacté la STM pour obtenir le véritable code de couleur.

La végétation en pots profitera durant la saison pour agrémenter ce coin de rue.

Déjà les enfants s’amusent à grimper sur la plate-forme, les adultes s’y assoient en sirotant un café. Il ne manque que vous 😉

Publié sous Environnement

Lutte à l’herbe à poux : un rendez-vous

Un "beau" spécimen d'herbe à poux

Un “beau” spécimen d’herbe à poux

Comme à chaque année, je vous offre cet été de vous accompagner dans votre tronçon de rue afin de vous aider à reconnaitre les plants d’herbes à poux et à les arracher avant l’éclosion des fleurs et la dispersion du pollen. Plusieurs personnes sont allergiques à ce pollen et il est possible de réduire significativement sa présence par une surveillance annuelle d’un secteur donné.

Plus nous serons de gens à être capable de l’identifier, plus il sera facile de limiter sa présence dans l’arrondissement.

De plus, cela nous donnera l’occasion de se rencontrer.

N’hésitez pas à me laisser un message au 514.495.7430 ou à celine.forget@ville.montreal. qc.ca.

Vous pouvez aussi consulter le site du gouvernement du Québec : Ce qu’il faut savoir sur l’herbe à poux.

Publié sous Environnement

Nouveaux guides pour le stationnement

Bordures aux intersections à Outremont

Zones d’interdiction de stationnement aux intersections

Afin de donner une meilleure visibilité aux intersections, des lignes jaunes ont récemment été tracées sur le côté des trottoirs indiquant une interdiction de stationnement.

Le code de la sécurité routière prévoit ces dégagements. Afin d’en permettre dorénavant l’application sans vous prendre par surprise, l’arrondissement a choisi d’indiquer les zones de stationnement ainsi interdites.

Malgré la perte de quelques espaces de stationnement, tout le monde y gagnera. Le champ de vision élargi des automobilistes, des cyclistes et des piétons assurera une sécurité améliorée et un environnement de marche plus agréable.

Publié sous Circulation

Convocation au Conseil d’arrondissement du mardi 4 juillet 2017

La prochaine séance du Conseil a lieu mardi à 19h. Ouverture des portes à 18h30 pour s’inscrire à la période de questions.L’ordre du jour en ligne est disponible avec le sommaire décisionnel des dossiers.

A l’ordre du jour, vous verrez plusieurs dossiers d’urbanisme. Les travaux d’agrandissement et de rénovation de propriétés sont nombreux (dossiers section 47).

Sans tambour ni trompette, l’arrondissement est à prévoir l’agrandissement du bâtiment au 1315 St-Viateur, un projet de près de 2M$ d’argent de taxes municipales, sans aucune consultation publique (47.04)

Je tenterai à nouveau de faire approuver des solutions pour le manque de stationnement estival aux alentours du parc Kennedy pour les riverains (40.05 et 40.06).

Pas de Conseil en début du mois d’août. Un Conseil spécial est prévu vers la fin juillet pour des dossiers d’urbanisme seulement.

Au retour en septembre, nous serons en pleine campagne électorale municipale.

Je vous souhaite un bel été.

céline

Publié sous Séances du conseil

La bête noire de Marie Cinq-Mars

La mairesse Cinq-Mars a annoncé qu’elle ne se représentera pas à l’élection de cet automne 2017. Cependant, une citoyenne impliquée et collaboratrice de ce site, n’a pas l’intention de la laisser partir sans qu’elle explique aux citoyens pourquoi elle a accordé, en catimini, la reconnaissance d’employé de l’état (régime de retraite) à un attaché politique devenu trop volubile. Un contrat coûteux pour les contribuables en échange du silence de Jean-Claude Patenaude.

céline

par Mariclaude Ouimet

Jean-Claude Patenaude. C’est le nom de la bête noire de la mairesse d’Outremont depuis 8 ans. Le 25 novembre 2009, alors qu’elle venait d’être élue mairesse, une entente secrète a été signée entre M. Patenaude et l’arrondissement d’Outremont dans laquelle la ville s’engage spécifiquement à reconnaitre et à ne plus contester le droit de M. Patenaude de bénéficier du régime de retraite des employés de la ville d’Outremont. Dans le passé, la mairesse refusait de répondre à nos questions à ce sujet puisque son ex-collègue d’Union Montréal Stéphane Harbour et son attaché politique Jean-Claude Patenaude faisaient l’objet de poursuite criminelle. Ces dossiers étant fermés depuis décembre 2016, Marie Cinq-Mars n’a plus d’excuse valable pour refuser de nous entendre à ce sujet.

M. Jean-Claude Patenaude a officiellement occupé le poste d’attaché politique à Outremont du 01.01.02 au 14.09.07. En 2007, la firme Fasken Martineau a reçu comme mandat de vérifier la conformité des procédures administratives dont, entre autres, la nomination rétroactive d’un membre du personnel politique à un poste administratif et des changements non autorisés au registre de paie de l’arrondissement. Le rapport daté du 07.10.07 confirme que plusieurs contrats signés par le directeur d’arrondissement de l’époque et M. Patenaude auraient été antidatés ce qui lui aurait concédé rétroactivement des avantages auxquels il n’aurait pas eu droit. Par exemple, un contrat au 1er janvier 2006 confère à M. Patenaude le poste de directeur adjoint d’arrondissement ce qui lui a permis de toucher une prime de rendement de 10% sur son salaire pour ladite année. Cette nomination n’a jamais été votée par les membres du Conseil comme cela aurait dû l’être.

Des comptes de dépenses excessifs de 2006 de M. Patenaude ont aussi été vérifiés. Le 01.10.09, en pleine campagne électorale, ce dernier explique aux médias que des élu(e)s d’Union Montréal dînaient le vendredi au restaurant et lui demandaient de payer leurs factures. Suite à ces déclarations compromettantes, M. Patenaude disparaît subitement de la sphère médiatique. Il faut savoir que certains membres d’Union Montréal qui ont cotoyé M. Patenaude briguaient un autre mandat à la mairie en 2009 dont Mesdames Nunes et Cinq-Mars ainsi que Messieurs Moffatt et Piquette. M. Patenaude avait-il d’autres aveux à faire ? Nous ne le saurons jamais car une clause de cette entente secrète l’empêchait de critiquer, de commenter ou d’émettre des propos pouvant nuire à l’autre partie en public y incluant ses représentants, fonctionnaires ou élus (…).

Quelle était l’urgence de négocier cette entente en pleine campagne électorale si les déclarations de M. Patenaude n’étaient que des allégations ? Pourquoi l’arrondissement a-t-il subitement reconnu le droit à M. Patenaude de jouir d’un régime de retraite alors qu’il lui contestait ce même droit avant les élections ? Pourquoi la mairesse Cinq-Mars a-t-elle caché cette entente à la population alors qu’elle engageait l’argent des contribuables à long terme ? Pourquoi avoir caché ladite entente aux membres du Conseil ? Si cette entente a été conclue pour le bien de toutes les parties, pourquoi l’avoir tenue secrète ? Que de manque de transparence dans ce  dossier et que de questions qui resteront à jamais sans réponse puisque la mairesse Cinq-Mars quitte la vie municipale cette année. Son refus catégorique de nous écouter et de nous répondre concernant cette entente secrète est, en soi, une réponse très éloquente qui mine grandement l’intégrité et la crédibilité de son administration.

L’entente entre l’arrondissement et Jean-Claude Patenaude :

Ce qu’ont dit les médias :

Billets écrit sur ce site :

Publié sous Communiqués

Conseil du 5 juin 2017 – résumé de la période de questions

Pour ceux et celles qui préfèrent un résumé plutôt que de visionner le Conseil en direct, en voici un préparé par Mariclaude Ouimet qui couvre la période de questions. Les minutes apparaissant au début de chaque question réfèrent à la vidéo du Conseil en direct pour référence. Intervenants : 13. Durée : 1hre 25min 18sec.

1.     Dérogation mineure au 34 Maplewood (suivi)

2.     Démolition du 1075 rue Laurier Ouest

3.     Cueillette des ordures et du recyclage

4.     Garderie Frissons des collines

5.     1420 Mont-Royal (suivi)

6.     Ruelle verte interculturelle (arrondissement Plateau, entre Hutchison et avenue du Parc)

7.     Bruit de la climatisation de l’école Beth Jacob sur Glendale (suivi)

8.     Stationnement et bruit des appareils mécaniques à l’épicerie Walters sur Bernard (suivi)

9.     Règlements sur le gazon et les balcons

10.  Stationnement dans le quadrilatère du parc Kennedy (suivi)

 

1.     Dérogation mineure au 34 Maplewood (suivi): 2 questions

Q1 (24min 32sec) : La citoyenne, voisine immédiate, s’oppose fermement à la dérogation mineure demandée puisque les installations mécaniques seraient à 1.5 mètres de sa terrasse. Elle ajoute que les nombreux travaux entrepris à cette adresse depuis l’automne 2014 ont miné leur bien-être.

R : Marie-France Paquet, directrice d’arrondissement par intérim, informe la citoyenne que cette demande a été étudiée par le CCU et que ce dernier recommande au Conseil de refuser l’installation d’un appareil mécanique dans la marge latérale.

 

Q2 (31min 24sec) : Le citoyen mentionne qu’il y a eu un PIIA accordé à cet immeuble et que sur les plans, tout était beau. Aujourd’hui, en cour de travaux, les voisins s’inquiètent du résultat final. Il mentionne que les voisins aimeraient un suivi serré dans ce dossier.

 

2.     Démolition du 1075 rue Laurier Ouest : 1 question

Q3 (36min 22sec) : La citoyenne, architecte, veut connaître la pertinence d’accorder un permis de démolition pour un immeuble dont la structure est tout à fait saine.

R : La mairesse Cinq-Mars répond que tout le monde a le droit de demander un permis de démolition et que la demande doit passer devant un comité spécial du CCU.

R : Marie-France Paquet ajoute que le processus implique qu’une demande de démolition doit être affichée en façade de l’édifice.

R : René Girard, directeur du service de l’urbanisme, informe que le comité de démolition se réunira en séance publique le 19 juin et que les citoyens ont 30 jours pour contester.

 

3.     Cueillette des ordures et du recyclage : 1 question

Q4 (42min 22sec) : La citoyenne mentionne que les éboueurs oublient parfois de passer sur sa rue. De plus, il arrive que le gros bac contenant ses déchets ne soit vidé qu’à moitié. Elle mentionne également que les bacs vidés sont souvent laissés un peu partout sur les trottoirs et dans les rues.

R : André Brideau, directeur des travaux publics, informe la citoyenne que suite à plusieurs plaintes concernant le travail des éboueurs, son bureau a convoqué les dirigeants de cette compagnie à une réunion le 6 juin.

 

4.     Garderie Frissons des collines : 1 question

Q5 (50min 30sec) : La citoyenne, membre du CA de la garderie, informe qu’il y a un projet en partenariat avec la CSMB pour établir la garderie sur les terrains de PGL. (depuis 42 ans, la garderie y louent des locaux). Le ministère de l’éducation doit approuver le projet et la citoyenne vient demander l’appui des élues pour une rencontre avec la députée d’Outremont.

R : La mairesse Cinq-Mars croit que les membres pourraient s’adjoindre un chargé de projet du gouvernement pour la relocalisation. Elle ajoute que les élues feront un suivi de ce dossier.

 

5.     1420 Mont-Royal (suivi) : 1 question

Q6 (57min 10sec) : La citoyenne mentionne que le maire Coderre souhaiterait inscrire le Mont-Royal au patrimoine de l’Unesco mais que le fait que le 1420 soit propriété d’un promoteur immobilier, qui n’a encore rien fait, minerait les chances d’être accrédité. Elle demande l’intervention du Conseil auprès de l’Université de Montréal afin que l’immeuble conserve sa vocation institutionnelle.

R : La conseillère Potvin se dit aussi préoccupée par l’état actuel et le futur de l’immeuble et souhaite vivement qu’Outremont ne soit pas aux prises avec un éléphant blanc.

R : La mairesse Cinq-Mars affirme qu’elle avait confirmé à l’époque qu’elle aurait voulu que ce soit une résidence d’étudiants.

(N.D.L.R. Au conseil de ville de Montréal en mars 2010, la mairesse Cinq-Mars avait voté pour le changement de zonage du 1420 Mont-Royal pour le faire passer d’institutionnel à résidentiel afin d’en faciliter la vente à Catania, l’entrepreneur intéressé à l’époque).

 

6.     Ruelle verte interculturelle (arrondissement Plateau : entre Hutchison et avenue du Parc) : 1 question

Q7 (1hre 5min 5sec) : L’intervenante parle d’un projet de ruelle verte Hutchison/avenue du Parc/Bernard/Van Horne dans le but de créer des ponts avec la communauté hassidique. Elle mentionne qu’il y a eu une journée de ménage communautaire le 30 avril et une réunion le 15 mai pour ce projet interculturel. Elle espère que les citoyens d’Outremont seront inspirés.

R : La mairesse Cinq-Mars trouve le projet intéressant et parle de la possibilité d’inclure la ruelle Hutchison/Durocher, côté Outremont.

R : La conseillère Gremaud félicite les citoyens pour la corvée de nettoyage car, de la rue Bernard, il était facile de constater l’insalubrité permanente de cette ruelle.

 

7.     Nuisance causée par la climatisation de l’école Beth Jacob sur Glendale (suivi) : 1 question

Q8 (1hre 12min 15sec) : La citoyenne mentionne qu’elle est déjà venue au Conseil pour ce problème de bruit récurrent et qu’une vingtaine de personnes résidant rue du Manoir vivent l’enfer depuis l’installation de climatiseurs, en 2008, sur le toit de l’école. Ces citoyens ont l’impression d’avoir été délaissés par l’arrondissement puisqu’en 10 ans, la situation est toujours la même.

R : Marie-France Paquet informe qu’un constat d’infraction a été émis en mai 2016 et qu’il suit le processus normal à la cour municipale. Il se pourrait que l’arrondissement pratique un recours auprès du contentieux de la ville de Montréal.

Q8 : La citoyenne demande à ce qu’un inspecteur retourne vérifier les installations sur le toit de l’école car le bruit est de plus en plus fort et persistant.

R : La conseillère Gremaud demande s’il y a possibilité d’imposer la fermeture des appareils en-dehors des heures d’école. (Q10, Q11)

 

8.     Stationnement et bruit des appareils mécaniques à l’épicerie Walters sur Bernard (suivi) : 3 questions

Q9 (1hre 24min 5sec) : La citoyenne mentionne qu’il y a presqu’en permanence des camions stationnés dans la ruelle adjacente à l’épicerie et des voitures de clients qui bloquent la sortie des stationnements résidentiels. Le problème des poubelles pleines laissées en permanence dans la ruelle est toujours aussi présent.

R : La mairesse Cinq-Mars répond que le chef de police a bien entendu ce qui se passe et agira en conséquence.

Q9 : La citoyenne ajoute qu’une épicerie devrait avoir un espace réfrigéré pour ses poubelles qui ne devraient être mises à la rue que lors de la cueillette.

Q10 (1hre 29min 5sec) : Le citoyen précise qu’il y a eu légère amélioration depuis les nombreuses plaintes l’an dernier mais que les appareils de réfrigération sur le toit sont encore très bruyants. Il demande un suivi serré de ce dossier et l’installation de panneaux acoustiques qui pourraient étouffer le bruit.

R : René Girard affirme qu’il enverra un inspecteur pour mesurer le bruit et que si le niveau sonore n’est pas conforme, il y aura obligation d’écrans acoustiques.

Q11 (1hre 35min 45sec) : La citoyenne parle de la ruelle bloquée par du stationnement et ne comprend pas que le comité sur le stationnement ait refusé la demande faite par un citoyen riverain d’implanter un débarcadère sur Bernard pour ce commerce.

R : La mairesse Cinq-Mars répond qu’un suivi sera fait.

Q11 : La citoyenne informe qu’après des demandes d’accès à l’information concernant le certificat d’occupation commerciale de l’épicerie, elle a reçu une réponse plutôt insolite : l’arrondissement a répondu que le bureau d’urbanisme ne détient pas un tel document.

R : La mairesse Cinq-Mars affirme qu’il y aura vérification. (Q2, Q3, Q5, Q6) (Q4 ) (Q6)

 

9.     Règlement sur le gazon et les balcons : 1 question

Q12 (1hre 41min 30sec) : La citoyenne demande si des règlements existent quant à la hauteur permise du gazon et l’utilisation des balcons en façade comme corde à linge (rue Lajoie entre Outremont et Wiseman).

R : Marie-France Paquet répond que le règlement oblige un propriétaire à entretenir sa pelouse à moins de 15cm de hauteur. En 1er lieu, il y a un avis et si aucune action n’est prise, il y a constat d’infraction.

(N.D.L.R. Règlement 1063, article 2d : Sont prohibés et constituent des nuisances le fait d’étendre des matelas, des couvre-lits, des couvertures ou autres objets de literie ou de linge le long des fenêtres ou des balcons donnant sur une rue.).

 

10.  Stationnement dans le quadrilatère du parc Kennedy : 1 question

Q13 (1hre 44min 35sec) : Le citoyen veut savoir ce qu’il en est du dossier du manque de stationnement autour du parc surtout en période d’achalandage estivale, problème qui découlent de la fréquentation de la piscine et de l’interdiction de stationnement côté nord de St-Cyril

R : La mairesse Cinq-Mars répond qu’habituellement les propositions des élues font l’objet d’une étude de la fonction publique mais qu’elle n’a reçu aucune présentation de cette dernière dans ce dossier.

(N.D.L.R. la mairesse a refusé d’appuyer, au conseil de mai, une recommandation du comité sur la circulation et le stationnement qui répondait à cette problématique)

 

PÉRIODE DE QUESTIONS DES ÉLUES

Q1 (1hre 49min 50sec) : La conseillère Forget demande si la décision du comité de démolition a été rendue publique concernant le dossier du 314 Côte Ste-Catherine.

R : René Girard répond que la décision du comité de démolition sera publiée prochainement sur le site de l’arrondissement.

 

Q2 (1hre 53min 15sec) : La conseillère Forget demande si le dossier du lobbyiste/consultant qui a travaillé des 2 côtés (consultant pour l’arrondissement et lobbyiste pour la Maison des marionnettes) a été envoyé à l’inspecteur général, instance indépendante, pour fins de vérification.

R : La mairesse Cinq-Mars répond que le dossier a été vérifié par le contrôleur général.

Q2 : Elle ajoute qu’il y avait 2 soumissionnaires pour ce contrat et qu’au sommaire décisionnel, on ne retrouve pas le nom de l’autre firme, ni le prix qu’elle avait demandé.

R : Marie-France Paquet répond que c’est Madame Aurélie Suberchicot, mais que cette dernière n’a pas soumissionnée. Seule la firme Avis’art a soumis un prix. Elle ajoute que le contrat étant en-dessous de 24,999 $, c’est un contrat de gré à gré.

(N.D.L.R. La firme Avis’art est celle du lobbyiste qui travaille pour la Maison des marionnettes)

 

Q3 (1hre 59min 10sec) : La conseillère Forget mentionne que le système de chauffage au parc St-Viateur serait non fonctionnel malgré un contrat de près de 25,000 $ octroyé il y a 2 ans. Elle demande des explications.

R : Marie-France Paquet répond qu’une réponse suivra sous peu.

Publié sous Séances du conseil

Un îlot de fraîcheur sur Van Horne

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Jeudi dernier, à l’invitation de l’arrondissement, quelques citoyens dont certains membres de la société d’histoire d’Outremont et du CCU (comité consultatif d’urbanisme), se sont rassemblés au parc Raoul Dandurand sur Van Horne afin d’inaugurer cet espace ré-aménagé. Au coût d’un demi-million de dollars et sous la gouverne de 3 élues, cet espace de transit est devenu un endroit de destination.

Au début des années 2000, un projet de place publique minéralisée avait été proposé par l’administration Harbour. Ce projet n’ayant jamais été réalisé, la conseillère Ana Nunes et moi avons pris en charge de ré-aménager ce parc en 2012. Nous le voulions plus vert. Nos ambitions étaient grandes. Il fallait d’abord trouver le budget.

Nos priorités étaient :

  • Présence d’eau dans le parc (fontaine)
  • Ajout d’arbres, dont certains à floraison printanière (Féviers et amélanchiers)
  • Prévoir une section piquenique avec tables
  • Prévoir un endroit de rassemblement

En novembre 2013, suite aux résultats des élections, la conseillère Jacqueline Gremaud pris la place de Ana. Il nous restait principalement à définir la place de rassemblement et la forme que prendra l’eau dans le parc. Jacqueline eu la bonne idée de demander à des membres du CCU de nous aider. C’est alors que le concept de l’amphithéâtre de verdure est né. Les jets d’eau sont venus compléter la maquette. Une soirée de consultation publique nous a ensuite permis de bien ancrer ce parc selon les attentes des citoyens.

Grâce à un merveilleux travail d’équipe et avec la collaboration des fonctionnaires de l’arrondissement, nous vous livrons ce parc amélioré. J’espère que vous en profiterez agréablement.

Publié sous Communiqués, Environnement

Soirée d’information sur les abeilles et l’importance de leur présence dans notre quartier

ruchesLundi le 19 juin à 18h00, je vous invite avec Mme Zarina Sokaeva du mini-marché BIOBAB à venir déguster gratuitement du miel produit par des abeilles urbaines, localisées dans des ruches de divers quartiers de Montréal.

Grâce à l’initiative de la propriétaire du mini-marché BIOBAB de l’avenue Van Horne, de la collaboration de l’apiculteur MIEL MTL, et de votre aide, nous pourrions retrouver l’an prochain au mini-marché un miel d’Outremont. Il suffit de trouver un endroit pour installer la ruche.

Si vous êtes intéressé à adopter une ruche, ou en savoir plus sur l’influence de ces abeilles dans notre environnement, l’apiculteur Nicholas Melka vous fera une courte présentation fort intéressante à compter de 18h30, suivi de d’une période d’échange.

La soirée se fera dans une ambiance de voisinage à la galerie d’art VALMI au 1595 Van Horne, qui nous offre généreusement son local. Café et muffins (au miel!) vous serons servis.

La réussite de cette activité dépend de la collaboration citoyenne afin de réaliser un projet bénéfique pour l’environnement en améliorant la pollinisation de nos végétaux. Nous pourrons également voir comment développer d’autres initiatives locales dans notre collectivité.

Publié sous Communiqués

Convocation au Conseil d’arrondissement du lundi 5 juin 2017

La prochaine séance du Conseil a lieu lundi à 19h. Ouverture des portes à 18h30 pour s’inscrire à la période de questions. L’ordre du jour en ligne est disponible avec le sommaire décisionnel des dossiers.

Le Conseil traitera entre autres :

20.02 : octroi du contrat pour l’exécution de travaux d’aménagement d’une aire de jeux d’eau au parc Beaubien. Les travaux se dérouleraient de la fin du mois d’aout au début de novembre.

40.09 : édicter les ordonnances pour les Fêtes des Voisins dans les rues et ruelles de l’arrondissement. Notre district est le plus actif.

Il y a beaucoup de dossiers d’urbanisme (47.01 à 47.14). Un PIIA (plan d’implantation et d’intégration architecturale) doit être approuvé au Conseil avant toute modification extérieure à une propriété.

Également, plusieurs ordonnances (40.10 à 40.14) pour diverses activités dans les parcs sont soumises par le service des Loisirs pour approbation.

Je tenterai également de faire approuver des solutions pour le manque de stationnement estival aux alentours du parc Kennedy tel que demandé par les citoyens environnants.

Au plaisir de vous y rencontrer,
Céline

Publié sous Séances du conseil
Abonnez-vous
Votre courriel:

Propulsé par FeedBurner
N'oubliez pas, après votre inscription, de consulter votre courriel (y compris dans la boîte de Pourriel/Spam) pour confirmer sinon vous ne recevrez pas nos mises à jour.
Archives
July 2017
M T W T F S S
« Jun    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31