Info. essentielle sur les synagogues : le Conseil de presse donne raison à Céline Forget

Dans une décision rendue le 11 décembre 2009, le Conseil de presse du Québec conclut que l’Express d’Outremont n’a pas fait preuve de rigueur et fournit toutes les informations essentielles dans le dossier publié le 12 février 2009, sous le titre « Vivre en communauté. Un dossier sur les relations avec la communauté hassidique ». Le Conseil de presse écrit à ce sujet :

En traitant un dossier aussi délicat que celui des relations entre la communauté hassidique et les citoyens outremontais, L’Express d’Outremont abordait un sujet sensible qui demandait rigueur et exactitude. Un des aspects abordé était celui des synagogues illégales, dont la synagogue ayant initialement siège sur la rue Lajoie et déménagée sur l’avenue Van Horne était un exemple éloquent. Or, comme un jugement de la Cour supérieure fut rendu dans cette affaire à la suite d’une poursuite déposée par la plaignante, poursuite qui s’est échelonnée sur une longue période et a attiré l’attention de nombreux citoyens et de différents médias, cette poursuite devenait un pilier pour comprendre le dossier. Rappelons que cette synagogue était en activité depuis de nombreuses années, sans que les rabbins n’acceptent de la déplacer, avant le début des poursuites judiciaires. Ainsi, il était inexact d’affirmer que de simples négociations avec les rabbins avaient permis de procéder à la relocalisation de la synagogue ou, tout au moins, il était essentiel de mentionner la poursuite intentée par la plaignante et la tenue des procédures judiciaires dans les motifs expliquant la décision de ce déménagement et, dans la foulée, pour permettre au public de comprendre le difficile rapport entre la communauté hassidique et les Outremontais.

Le Conseil de presse estime aussi que l’Express d’Outremont aurait dû publier un rectificatif.

Le Conseil rappelle que l’information relative à la poursuite légale était essentielle à la bonne compréhension de cette affaire. En omettant de la mentionner, les mis-en-cause présentaient une information inexacte et incomplète. La publication d’un rectificatif ou d’un complément d’information aurait permis aux mis-en-cause de préciser certains faits qui auraient fourni aux lecteurs un regard plus juste et complet du dossier.

Notons en terminant que le Conseil n’a cependant pas retenu les plaintes concernant “des propos qui seraient irresponsables, l’associant à un lobbyiste contesté dans la communauté” ainsi qu’à propos d’un droit de réplique.

Le texte complet de la décision est disponible sur le site du Conseil de presse du Québec.

Publié sous Communiqués
One comment on “Info. essentielle sur les synagogues : le Conseil de presse donne raison à Céline Forget
  1. Sylvie Potvin says:

    Bonjour Céline,
    Bravo pour le travail que tu fais au sujet du déneigement.
    C’est le blogue de Pierre lacerte qui me tient au courant.
    Tu fais un travail très important pour la démocratie.
    Merci.
    Sylvie Potvin

Abonnez-vous
Votre courriel:

Propulsé par FeedBurner
N'oubliez pas, après votre inscription, de consulter votre courriel (y compris dans la boîte de Pourriel/Spam) pour confirmer sinon vous ne recevrez pas nos mises à jour.
Archives
January 2010
M T W T F S S
« Dec   Feb »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031