Séance extraordinaire … où est l’urgence?

Bien que le district Joseph-Beaubien n’ait pas encore de représentant à la suite de la demande de recomptage de Projet Montréal, voilà que notre mairesse convoque, ce lundi, une assemblée extraordinaire. On s’attendrait à ce qu’il y ait vraiment péril en la demeure pour la bonne gestion de l’arrondissement pour convoquer les citoyens à 17h00 alors que la majorité est encore au travail.

On retrouve à l’ordre du jour l’adoption de PIIA pour huit résidences, mais surtout :

  • • la désignation d’un maire suppléant ;
  • • la désignation d’élu(s) et d’un président et vice-président du Comité consultatif d’urbanisme;
  • • la désignation de deux élus de l’arrondissement d’Outremont siégeant au CLD Les trois Monts.

Or, à moins que la sécurité de la population soit en jeu si les demandes d’approbation de PIIA ne sont pas acceptées immédiatement, il faut trouver ailleurs l’urgence. Et si ce n’était que de nommer rapidement des conseillères à ces postes sans qu’un représentant de Joseph-Beaubien puisse se prononcer et encore moins soumettre sa candidature ? De la paranoïa diront certains. On se rappellera pourtant qu’en 2010 Marie Cinq-Mars m’a exclue des réunions préparatoires, même si j’avais été dûment élue, jusqu’à ce que ses conseillères d’Union Montréal d’alors l’incitent à revoir sa décision.

La ligne de parti

Le vote du 3 novembre a désigné 2 conseillères de l’équipe de la mairesse Cinq-Mars pour siéger au Conseil : Jacqueline Gremaud et Lucie Cardyn. Que peut-on s’attendre de ces nouvelles élues ? Sauront-elles remettre en question les décisions de leur chef, ou se limiteront-elles à suivre une ligne de parti? Quelle position prendront-elles devant cette invitation à la séance de lundi? Est-ce qu’elles consentiront à la tenue de cette assemblée par leur présence?

Le rôle d’opposition

À défaut d’avoir de l’opposition à l’interne de l’équipe Cinq-Mars devant un tel comportement anti- démocratique, pourrons-nous compter sur une opposition de la conseillère de Projet Montréal Mindy Pollak? De plus, la présente situation (absence de représentant pour notre district) est due au retard du dépôt de la requête concernant la demande de recomptage de Projet Montréal. Consentira-t-elle à la tenue de cette assemblée par sa présence?

Pour que le Conseil siège, la majorité des élues doivent être présentes. Par leur présence, les conseillères donneront un appui tacite face à cette atteinte à la démocratie, en ignorant complètement le droit du quart de la population d’Outremont d’être représenté au Conseil et/ou d’avoir un représentant parmi un de ces postes.

Publié sous Communiqués, Démocratie
Abonnez-vous
Votre courriel:

Propulsé par FeedBurner
N'oubliez pas, après votre inscription, de consulter votre courriel (y compris dans la boîte de Pourriel/Spam) pour confirmer sinon vous ne recevrez pas nos mises à jour.
Archives
November 2013
M T W T F S S
« Oct   Dec »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930