Conseil du 5 mai 2014 – résumé de la période de question

Pour ceux et celles qui préfèrent un résumé plutôt que de visionner le Conseil en direct, en voici un préparé par Mariclaude Ouimet, qui couvre la période de questions. Les minutes apparaissant au début de chaque question réfèrent à la vidéo du Conseil en direct pour référence. Assistance : 60 personnes. Durée : 64min 54sec.

Voici donc le nouveau conseil d’arrondissement:

Marie Cinq-Mars, mairesse, Conservons Outremont,
Lucie Cardyn, conseillère indépendante,
Céline Forget, conseillère indépendante,
Jacqueline Gremaud, conseillère indépendante,
Mindy Pollak, conseillère Projet Montréal

Q1 (1min 50sec) : Travaux de réfection sur la rue Vincent d’Indy. La citoyenne demande s’il ne serait pas possible, pendant les travaux, que les automobilistes qui viennent de l’ouest sur Edouard-Montpetit puissent tourner à gauche sur Woodbury.

R : La mairesse croit que Woodbury, à ce niveau, fait partie de l’arrondissement Côte-des-Neiges. Elle demande à Hadi Akim, directeur des travaux publics, de communiquer avec son homologue et de trouver une solution.

 

Q2 (3min 25sec) Dérogation mineure pour un immeuble sur la rue Bloomfield (point 47.11 de l’ordre du jour). Le citoyen informe qu’il a envoyé son dossier et ses questions à la mairesse mais qu’il n’a toujours pas reçu de réponse. Il aimerait que sa demande de rénovation soit retirée de l’ordre du jour pour lui donner le temps de rencontrer Pierre Chapuis, directeur du service d’aménagement, afin de peaufiner son projet.

R : La mairesse pense qu’il est trop tard pour retirer un point à l’ordre du jour.

R : Me Paquette, greffière, lui fait part qu’il est possible de le faire lorsque les élues arrivent à ce point de l’ordre du jour.

Q2 : Le citoyen est surpris de ne pas avoir reçu de réponse écrite du CCU sur son projet, que ce soit par lettre ou par courriel. Il demande si c’est la façon régulière de fonctionner. S’il est présent au conseil, c’est qu’il a vu que son projet était à l’ordre du jour.

R : Pierre Chapuis affirme que ce sont les élues qui prennent les décisions et qu’il ne s’est senti aucune obligation de parler de ce dossier avec le citoyen. Par contre, si les élues retirent ce dossier ce soir, il est prêt à rencontrer le citoyen ultérieurement.

 

Q3 (6min 30sec) : Problèmes communautaires sur la rue Lajoie. Selon la citoyenne, il y aurait un bar sur la rue Lajoie ouvert jusqu’à 3h00 AM avec des gangs de jeunes qui crient.

R : Marie Cinq-Mars fait part du problème à la lieutenant du poste de police de quartier 24 présente dans la salle en lui demandant d’intervenir. Normand Proulx, directeur d’arrondissement, fera les vérifications nécessaires au niveau des permis.

R : La conseillère Forget informe que plusieurs établissements ont des permis qui permettent la stricte consommation d’alcool, en autant que ce soit avec un permis de restaurant. Céline Forget avise la citoyenne qu’elle la contactera prochainement pour discuter du problème et accroitre la surveillance concernant les nuisances.

Q3 : La citoyenne relate avoir été victime à 3 reprises d’infraction à son domicile. Elle dit que l’arrondissement est intervenue à 6 reprises pour enlever des ‘’running shoes’’ accrochés sur le fil électrique coin Lajoie et Champagneur.

 

Q4 (11min 55sec) : COOP Le Suroit. Le citoyen affirme que le projet, dans son ensemble, est légal et que le CCU a donné une réponse favorable. Cette COOP regroupe 47 familles et le citoyen demande aux élues un calendrier d’actions afin de faire progresser le projet.

R : La mairesse fait part qu’il y a eu rencontre avec les gens de la COOP et avec les voisins mais qu’il n’est pas question de calendrier pour l’instant.

Q4 : Le citoyen demande aux élues si elles sont prêtes à des rencontres avec eux et les voisins afin d’arriver à une décision dans les 2 prochains mois.

R : Céline Forget affirme avoir rencontré les 2 groupes mais n’être pas prête à voter sur ce projet. Que toute nouvelle information reçue avant le vote sera considérée.

R : Mindy Pollak se prononce en faveur du projet en lisant un long texte préparé à l’avance.

 

Q5 (17min 55sec) : Comité Manseau. Le citoyen, représentant du comité, s’en remet à la décision des élues, décision qu’il espère sera donnée dans un avenir rapproché. Le citoyen tient à souligner le courage de mesdames Cardyn et Gremaud pour le geste qu’elles ont posé (démission de Conservons Outremont), à savoir de refuser de suivre une ligne de parti afin de plutôt prendre le parti des citoyens. Autre sujet : le citoyen demande si le ménage va être fait au bout du stationnement Manseau.

R : Hadi Akim affirme qu’un suivi est fait concernant ce problème.

Q5 : Le citoyen mentionne qu’il avait déjà fait part de ce problème il y a 6 mois. (conseil du 9 décembre 2013, Q9). Il demande aussi s’il serait possible d’avoir le courriel des directeurs des différents départements dans le but de les informer directement. Au 311, on refuse de les communiquer.

R : La conseillère Forget offre au citoyen de communiquer directement avec elle et elle s’occupera de rediriger les demandes ou plaintes aux personnes concernées.

 

Q6 (22min 05sec) : Le citoyen représente une autre personne qui a du quitter précipitamment. La mairesse lui accorde un droit de parole mais uniquement à la fin de la période de questions des citoyens.

 

Q7 (23min 19sec) : Aménagement de la rue Laurier. La citoyenne, restauratrice, tient à préciser que les commerçants sont en faveur des cyclistes, de leur sécurité et de la clientèle qu’ils représentent. Par contre, le réaménagement prévu préconise un espace piétonnier important et des espaces pour des terrasses. Selon elle, une piste cyclable serait plus sécuritaire dans la continuité de celle de la rue Villeneuve. Elle demande l’avis des élues sur la possibilité d’une piste cyclable sur la rue Laurier.

R : Mindy Pollak ne croit pas que ce soit un scenario ‘’terrasse versus piste cyclable’’ mais plutôt qu’il y aurait possibilité d’intégrer les 2 projets.

R : Céline Forget veut laisser place au débat et précise que le Conseil n’est pas encore à l’étape de la décision.

R : Lucie Cardyn précise que le comité travaille sur le projet ainsi que le consultant, il y a discussion entre les élues mais qu’elles n’en sont pas à prendre une décision.

R : Jacqueline Gremaud informe que les élues préparent les dossiers dans le but de pouvoir légiférer mais que ce dossier vient de débuter : il est encore trop tôt pour se prononcer.

R : Selon la mairesse, il semblerait y avoir beaucoup de mouvement de voitures, des périodes de stationnement très courtes et forcément, des portières de voitures qui s’ouvrent fréquemment. Pour elle, cela présente un danger accru pour les cyclistes et elle est donc défavorable à une piste cyclable sur cette rue.

 

Q8 (30min 28sec) : Aménagement de la rue Laurier. Le citoyen, propriétaire d’un magasin, affirme que les commerçants veulent une rue sécuritaire, verte, avec l’ajout d’arbres, d’arbustes et de terrasses. Une piste cyclable deviendrait peut-être un futur problème. De l’intervention précédente, il a compris que les élues n’étaient pas prêtes à se prononcer.

 

Q9 (32min 38sec) : Aménagement de la rue Laurier. Le citoyen commerçant affirme avoir fait le tour des commerçants de la rue, autant côté Plateau Mont-Royal que côté Outremont et 99% sont contre la piste cyclable. Il tenait à en informer les élues.

 

Q10 (34min 25sec) : Aménagement de la rue Laurier. Le citoyen est membre de l’association des commerçants et son commerce est situé du côté plateau Mont-Royal. Il est très inquiet car il y a risque de prolonger la piste cyclable. Il demande si la mairesse a eu des discussions à ce sujet avec les élus du Plateau.

R : La mairesse Cinq-Mars répond que non mais qu’elle a l’intention de parler avec le maire Ferrandez.

 

Q11 (35min 40sec) : Treillis sur les balcons. En tant que locataire, la citoyenne ne veut pas investir financièrement pour un ajout de métal sur la rambarde de son balcon. Pour elle, le treillis est une barrière de sécurité même si, selon elle, l’arrondissement le refuse pour une question d’esthétique. Elle propose de tolérer les treillis de mai à septembre.

R : Pierre Chapuis, directeur urbanisme, fait part que des avis ont été envoyés pour que les balcons soit sécurisés et que l’arrondissement, suite à la demande d’une citoyenne le mois dernier, a repoussé la date limite au 30 juin (conseil du 8 avril 2014, Q 18). Pour lui, la sécurité des enfants n’a pas de prix.

Q11 : La citoyenne rétorque qu’en tant que locataire, elle n’a pas à payer.

R : La mairesse explique qu’un enfant peut facilement grimper sur un treillis et que le code du bâtiment du Québec exige que toutes nouvelles rambardes de balcons soient plus élevées.

R : Mindy Pollak mentionne que selon elle et malgré les récentes exigences du code du bâtiment du Québec, il y a la notion de droits acquis pour les anciennes installations.

 

Q12 (43min 05sec). Aménagement de la rue Laurier. Le citoyen informe que l’association des cyclistes et piétons d’Outremont a animé 2 marches de Jane pendant le week-end. Selon lui, les plans proposés pour le réaménagement sont une ‘’trappe de mort’’ pour les cyclistes.

R : La mairesse, surprise, demande aussitôt comment le citoyen a pu avoir accès à ces plans.

Q12 : Le citoyen répond qu’il les a vus la veille lors d’une rencontre et demande aux élues à ce que son association participe au processus de réaménagement de la rue.

R : La mairesse répond qu’elle l’a bien entendu.

 

Q13 (46min) : Les frênes d’Outremont. L’intervenant remercie la conseillère Forget d’avoir rajouté à l’ordre du jour la cartographie des frênes et demande où sont les frênes à Outremont.

R : Normand Proulx répond avoir la liste des frênes mais être dans l’impossibilité de les cartographier compte tenu de problèmes techniques qui sont en voie d’être résolus.

R : Hadi Akim informe qu’il y a 909 frênes à Outremont et qu’un communiqué devrait être distribué sous peu afin que les citoyens puissent reconnaître s’il y a un frêne sur leur terrain. Il rajoute que le mois dernier, 7 frênes ont été abattus et 152 frênes infectés seront traités par injection, opération qui devra être répétée dans 2 ans.

 

Q14 (48min 30sec) : Place Marcelle Ferron. Le citoyen est président des Amis de la place Marcelle-Ferron (sur Bernard à côté de la boutique de Madame Thuy) et parle de l’événement de l’été dernier : Bancs Publics, Art et Musique. Il informe les élues qu’une autre activité aura lieu basée sur l’opéra et le décor théâtral. Le citoyen déplore que, depuis 2008, très peu d’améliorations ont été apportées et que la place se détériore de plus en plus. Il dénonce aussi le manque de fleurs. Est-ce que l’arrondissement a l’intention d’agir bientôt ?

R : La mairesse demande à Normand Proulx de corriger la situation le plus tôt possible afin que la place redevienne aussi belle que lors de son inauguration en 2008.

Q14 : Le citoyen demande si l’arrondissement a prévu un nouveau plan d’aménagement de la place dans les cadre du 375ème anniversaire. Après tout, cette place est la porte d’entrée du parc des artistes  (St-Viateur)

R : La mairesse répond que c’est une suggestion qui mérite d’être étudiée.

 

Q15 (54min 45sec) : Insalubrité de la ruelle derrière divers restaurants. La citoyenne habite sur Champagneur et a retrouvé 4 gros rats sur sa terrasse arrière. Elle mentionne que des restaurateurs installent leurs conteneurs à déchets à l’extérieur. 1) Selon elle, il y a un règlement qui oblige les restaurateurs à garder leurs déchets dans une chambre froide à l’intérieur. 2) Les conteneurs sont vidés à tous les 2 jours entre 22h30 et 23h00 et les gros camions passent sur Champagneur : est-ce conforme à la règlementation ? 3) Y aurait-il moyen d’obliger les restaurateurs à fermer la cour intérieure où sont gardés les bacs de recyclage et les conteneurs?

R: La mairesse Cinq-Mars demande à Normand Proulx d’envoyer sur les lieux un inspecteur demain matin et elle s’engage à aller elle-même constater la situation.

R : La conseillère Forget s’engage à faire le suivi sur ce dossier avec la citoyenne.

 

Q16 (56min 58sec) : Piste cyclable sur la rue Laurier Ouest. Selon le citoyen, il y aura bel et bien une piste cyclable, ce qui fait paniquer les commerçants. Pour lui, le raccordement logique de la piste rue Laurier Est à la piste de la Côte Ste-Catherine est de passer par la rue Laurier Ouest : cette rue n’appartient pas seulement aux commerçants. Il déplore l’absence de consultation publique. Il demande à la mairesse si elle va agir pour la sécurité de tous et pour le transport actif dans Outremont.

R : La mairesse affirme que, toute seule, contre vents et marées, devant une salle de 300 personnes, elle a défendu bec et ongles la piste cyclable de la côte Ste-Catherine.

Q16 : Le citoyen répond qu’il n’a jamais eu cet écho-là, jamais.

R : La mairesse réitère sa crainte de portières de voiture compte tenu du fait qu’il y a énormément de mouvement automobile sur cette rue.

Q16 : Le citoyen affirme que les élus du Plateau Mont-Royal sont favorables à une piste cyclable sur cette rue et précise que, sauf erreur, la mairesse en a été informée lors d’une réunion.

Publié sous Démocratie, Séances du conseil
Abonnez-vous
Votre courriel:

Propulsé par FeedBurner
N'oubliez pas, après votre inscription, de consulter votre courriel (y compris dans la boîte de Pourriel/Spam) pour confirmer sinon vous ne recevrez pas nos mises à jour.
Archives
May 2014
M T W T F S S
« Apr   Jun »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031