Séance du conseil d’arrondissement du 8 avril 2014

Pour ceux et celles qui préfèrent un résumé plutôt que de visionner le Conseil en direct, voici un résumé préparé par Mariclaude Ouimet, qui couvre la période de questions. Les minutes apparaissant au début de chaque question réfèrent à la vidéo du Conseil en direct pour référence.

Assistance : 70 personnes. Durée : 101 minutes.

Q1 : Problèmes de puisard au coin de Querbes et Bernard. Le citoyen mentionne qu’il y a de gros problèmes d’écoulement des eaux pendant la fonte des neiges ou lors de fortes pluies et ce, depuis les travaux de réfection qui ont eu lieu sur l’avenue Bernard.

R : Normand Proulx, le directeur d’arrondissement, affirme qu’il va vérifier auprès des travaux publics.

Q1 : Le citoyen informe aussi l’arrondissement que dans la ruelle, derrière le 1060 Bernard, il y a un énorme trou et que c’est un danger pour les enfants.

R : La mairesse Cinq-Mars remercie le citoyen.

Q2 (1min 20sec) : Dépôt d’une pétition de 70 propriétaires pour du stationnement sur Durocher. La citoyenne demande à ce que le stationnement soit permis des deux côtés sur la rue Durocher, entre St-Viateur et Bernard et ce, pour les résidents.

R : Marie Cinq-Mars répond que l’arrondissement va regarder ça.

Q3 (3min 58sec) : COOP dans le stationnement Manseau. Le citoyen habite le 950 Champagneur et se dit désagréablement surpris par la possible construction d’un immeuble de 4 étages à seulement 9 mètres de son condo. Il remercie quand même les élues d’avoir voté une résolution pour qu’un espace vert soit aménagé entre les deux immeubles. Il demande quel est l’échéancier pour créer ledit espace

R : Normand Proulx informe que la demande va être faite auprès du bureau du courtage de la ville.

R : La conseillère Gremaud rajoute qu’il n’est pas simple de redéfinir un lot mais tient à rassurer le citoyen qu’un suivi très serré sera fait.

Q4 (7min 52sec) : Déplacement de la voie ferrée sur le campus Outremont. La citoyenne habite au 950 Champagneur et selon certaines informations, la voie ferrée devait être déplacée en 2014 mais il n’y a aucun indice d’un tel déplacement. Quand aura-t-il lieu ?

R : La mairesse répond que les travaux de décontamination sont terminés à 90%. Avant tout, il doit y avoir construction du pont ferroviaire.

R : Pierre Chapuis, directeur de l’aménagement, informe que ce ne sera pas avant la fin 2015, début 2016.

R : La mairesse rajoute que le projet accuse certains retards et invite les citoyens intéressés à trouver toutes les informations pertinentes sur : http://www.siteoutremont.umontreal.ca

Q5 (11min 25sec) : Collecte des résidus alimentaires. Depuis 2012, il y a implantation progressive de collecte de résidus alimentaires. Une nouvelle zone vient d’être ciblée, celle dans la montagne. La priorité aurait du être accordée au district Claude Ryan qui est densément peuplé au lieu d’un district si peu peuplé.  Qui a choisi ce secteur ?

R : Marie Cinq-Mars répond que la configuration des maisons se prêtait mieux à la collecte.

R : Sophie Laberge, directrice remplaçante des travaux publics, ajoute que pour l’instant, la collecte s’adresse uniquement aux maisons unifamiliales. Bientôt, ce sera pour les triplex et autres immeubles.

Q5 : Le citoyen fait mention de la limite du programme qui est 2016.

R : Sophie Laberge affirme que l’arrondissement sera prêt.

Q5 : La fête hassidique du Pourim a eu lieu dernièrement et c’est la 1ère fois en 7 ans que les règlements concernant la circulation des autobus ont été respectés. Compte tenu du fait que tout s’est bien passé lors de cet événement, le citoyen demande si les élues sont prêtes à confirmer qu’elles n’ont pas l’intention de modifier le règlement 1171.

R : La mairesse affirme qu’elle n’a pas l’intention de modifier ce règlement.

R : La conseillère Cardyn répond qu’elle s’est promenée dans les rues à l’occasion de cette fête et affirme que ce n’est pas dans ses plans de modifier le règlement.

R : La conseillère Gremaud remercie le citoyen d’avoir souligner que la fête s’était bien déroulé. Pour sa part, elle s’est promenée en soirée dans les rues et a remarqué que tout se passait dans le calme malgré un nombre élevé de véhicules.

R : La conseillère Forget affirme que ce n’est pas dans son intention de modifier le règlement.

R : La conseillère Pollak répond que ce n’est pas à l’ordre du jour et donc sûrement pas aujourd’hui.

(N.D.L.R. Cette année, les Hassidim n’ont eu aucun problème à trouver des véhicules autorisés pour leur fête et par le fait même, ils nous ont prouvé que, comme tout bon citoyen, ils pouvaient facilement respecter la règlementation municipale. Alors, à quoi rime l’acharnement de la conseillère Pollak à vouloir suspendre temporairement et éventuellement changer le règlement ? Aller à 13min 45sec 

Q6 (17min 20sec) : Lot à côté du 950 Champagneur. La citoyenne est membre de la COOP du Suroit et mentionne que les plans de leur immeuble ont prévu une cour intérieure verdoyante pour de l’agriculture urbaine et pour la récupération/recyclage des eaux de pluie. Compte tenu de ces faits, la citoyenne se questionne sur la nécessité d’un espace vert entre les 2 immeubles et demande qui assumera l’entretien de cet espace.

R : Jacqueline Gremaud spécifie que ce sera une bande verte et non pas une ruelle verte, bande qui appartiendra à tout le monde et qui servira d’allée pour rejoindre le parc linéaire du campus Outremont. L’entretien relèverait sûrement de l’arrondissement.

Q7 (20min 55sec) : COOP Le Suroit. La citoyenne, membre de la COOP, fait remarquer que leur projet respecte le zonage et fait une belle part à la verdure. Elle note que la majorité des immeubles existants à Outremont ont une cour intérieure en U et que l’espace entre 2 triplex est de 6 mètres. Leur immeuble sera à plus de 9 mètres du 950 Champagneur. La citoyenne veut savoir pourquoi le 950 a bénéficié d’une dérogation et pourquoi la conseillère Gremaud va prendre des photos.

R : Marie Cinq-Mars informe qu’elle a reçu un avis juridique concernant les questions qu’elle avait posé aux fonctionnaires de l’habitation et il semblerait que le projet soit conforme. Selon la mairesse, certaines étapes ont été franchies et le conseil se prononcera.

R : Jacqueline Gremaud tient à spécifier qu’elle ne prend pour aucun parti plus qu’un autre, qu’elle n’a pas pris de photos pour la COOP et que les élus sont présentement en processus de réflexion.

Q8 (30min 30sec) : Réaménagement de la rue Laurier. Le citoyen est président de l’association des commerçants de la rue Laurier Ouest (St-Laurent à Côte Ste-Catherine). L’association remercie le service des travaux publics de l’avoir invité à partager ses idées sur l’avenir de la rue Laurier. Tant les propriétaires que les commerçants payent énormément en taxes et ces derniers s’attendent à ce que le rayonnement futur de la rue soit non seulement à l’échelle montréalaise mais aussi internationale.

R : La mairesse espère que le comité incluant des citoyens, des fonctionnaires, des élues et des commerçants qui a vu le jour sera fonctionnel et positif.

Q8 : Le citoyen mentionne que son comité travaille avec les élus de 2 arrondissements, ceux du Plateau et d’Outremont. Il demande à la mairesse de faire preuve de plus de coopération avec le Plateau.

R : La mairesse dit que des rencontres devraient être prévues en ce sens.

Q9 (36min) : Coopérative Le Suroit. La citoyenne, membre de la COOP affirme qu’un modèle coopératif a les mêmes coûts de construction et impôt foncier qu’un immeuble de condos mais que le fonds de réserve constitué par les excédents sert à l’entretien de l’immeuble. Le choix des membres est basé sur leur désir d’implication pour un meilleur milieu de vie. La citoyenne veut savoir s’il y a un enjeu qui leur est inconnu et qui expliquerait le retard dans l’acceptation de leur projet.

R : La mairesse dit simplement qu’elle a déjà répondu.

Q9 : La citoyenne rajoute que 2012 a été proclamé l’année internationale des coopératives par l’ONU et que le mouvement coopératif représente 3% du PIB du Québec

Q10 (40min 10sec) : Projet de piste cyclable sur la rue Laurier. La citoyenne, commerçante sur la rue Laurier ouest, mentionne que les travaux de réfection sur une longue période inquiètent les commerçants. Elle rajoute que la conjoncture économique et le marché web causent plusieurs fermetures de commerce. La possibilité d’une piste cyclable qui gênerait le stationnement n’augure rien de positif.

R : La mairesse affirme que les travaux d’infrastructure sont inévitables et que l’arrondissement  va tout faire pour en minimiser les effets négatifs. Elle mentionne que les commerçants de la rue Mont-Royal n’ont jamais voulu de piste cyclable et qu’en tant que mairesse, elle préconise des bandes cyclables sur le boulevard St-Joseph.

Q10 : La commercante affirme que, contrairement à ce qui est dit sur le blogue de la conseillère Forget, les commerçants ne jalousent pas l’avenue Bernard avec leurs  trottoirs plus larges.

R : Céline Forget spécifie que toutes les études sur les travaux de la rue Laurier prévoient des trottoirs plus larges. L’arrondissement se trompe t-il?

Q10 : La commerçante avoue que des trottoirs plus larges seront les bienvenus.

Q11 (45min 20sec) : Piste cyclable sur la rue Laurier. Le citoyen se questionne sur la possibilité d’une piste cyclable sur cette rue alors que la piste de Côte Ste-Catherine n’est même pas complétée. Si on veut une piste est-ouest, la logique voudrait que la piste soit sur le boulevard St-Joseph. Le citoyen voudrait savoir d’où vient cette idée puisque cela ne fait pas partie du mandat de la firme qui est en charge de la restauration de la rue Laurier.

R : La mairesse affirme qu’elle ne sait absolument pas d’où cette idée est sortie. (Q14)

Elle précise que la rue Laurier n’est pas une rue de commerces de proximité mais bien qu’elle attire des gens de l’extérieur. Pour les cyclistes, il y aurait possibilité de prévoir des aires de stationnement pour leurs vélos. Si les commerçants ne veulent pas de piste, il faut les écouter.

R : Jacqueline Gremaud mentionne que plusieurs personnes étaient venues au Conseil demander une piste sur la rue Laurier côté Outremont en mentionnant que les élus du Plateau Mont-Royal envisageaient peut-être une piste jusqu’à Hutchison.

Q12 (50min) : Ruelle verte Champagneur/Outremont entre Lajoie et Van Horne. Le citoyen remet une pétition règlementaire signée par les propriétaires concernés et annonce qu’un comité a été formé. Il veut savoir s’il y a possibilité d’avoir une vraie ruelle verte qui ira plus loin que de simples bacs de fleurs/plantes déposés sur l’asphalte.

R : Céline Forget invite le citoyen et son comité à la rencontrer afin de cerner leurs besoins pour qu’elle puisse en discuter avec les fonctionnaires des travaux publics.

Q12 : Le citoyen veut savoir si l’arrondissement a un budget pour les ruelles vertes.

R : La mairesse informe que pour recevoir des fonds, le comité devra créer une OBNL (organisme à but non lucratif).

Q13 (53min 45sec) : La COOP Le Suroit. Le citoyen, qui est président de la COOP, affirme que plus de 200 citoyens et 40 commerçants ont appuyés leur projet et que selon les statistiques de 2013, il y a une baisse de rétention des familles à Outremont. Le citoyen considère que le projet de coopérative est un outil pour retenir les familles.

R : Applaudissements dans  l’audience. Aucune question, aucune réponse

Q14 (57min) : Piste cyclable sur Laurier. Le citoyen passe son tour.

Q15 (57min 15sec) : Coop Le Suroit. Le citoyen passe son tour.

Q16 (57min 20sec) : Les Festivals. La citoyenne remercie la conseillère Pollak pour la visite guidée le jour de la Pourim. Elle fait remarquer que l’arrondissement fait des exceptions annuelles pour la musique à la fête de la St-Jean Baptiste, pour les décorations de Noel et d’Halloween mais refuse d’accepter les autobus non règlementaires à la Pourim. La citoyenne demande si les élues sont prêtes à des compromis pour que tout le monde jouisse de ses fêtes culturelles.

R : La mairesse confirme que concernant les parades ou les festivals, le règlement est strictement le même pour tous, toutes religions confondues, sans aucune discrimination.

Q16 : La citoyenne veut connaître la date de la formation du comité intercommunautaire.

R : La mairesse répond qu’il doit y avoir réflexion avant de créer ce comité.

Q17 (64min 40sec) : Comité Manseau. Le citoyen tient à préciser que ce comité est formé non seulement des résidents du 950 Champagneur mais aussi des riverains de la rue Ducharme et Manseau. Le citoyen remet une pétition et un mémoire qui fait état de 4 irritants majeurs concernant l’immeuble du Suroit: les coursives extérieures, l’implantation maximale du bâtiment en U, la descente de garage en béton jumelée au 950 et la façade de bâtiment de 4 étages située à 4,57 mètres de leurs terrasses. Le citoyen se plaint aussi du fait qu’il n’y a jamais eu de consultation publique.

R : La mairesse répond que si le projet est accepté ce sera par une résolution du Conseil.

Q17 : Le citoyen veut savoir si l’arrondissement est prêt à proposer un moratoire sur le développement du stationnement Manseau.

R : La mairesse répond qu’elle ne peut pas se prononcer à cet effet ce soir.

Q18 (72min 40sec) : Les treillis sur les balcons. L’arrondissement aurait passé des consignes afin de sécuriser les balcons: ne pas installer de treillis, ajouter une extension en métal aux garde-fous ou construire un nouveau balcon. Selon la citoyenne, ces directives ne peuvent s’adresser aux locataires. La citoyenne demande des solutions applicables aux locataires et un prolongement de plus de 30 jours pour les réfections.

R : Normand Proulx répond qu’il pourrait y avoir discussion à l’interne pour le prolongement.

Q19 (78min 02sec) : Stationnement de vélos. Le citoyen, de l’association des piétons et cyclistes d’Outremont, a envoyé un 1er courriel en septembre 2013 et le dernier en mars 2014 concernant l’article 10.2 du règlement 1171 qui défend d’accrocher un vélo à un parcomètre)

R : La mairesse répond que cela n’a pas de sens puisque les parcomètres ont été conçus pour y installer les vélos. Si le règlement défend de le faire, un changement au règlement devra être fait.

Q19 : Le citoyen trouve injuste que les cyclistes soient pénalisés par des contraventions quand leur vélo est accroché à du mobilier public (lampadaire, clôture) puisque ces derniers sont victimes du manque flagrant de stationnement dans l’arrondissement.

R : Marie Cinq-Mars rappelle qu’il y avait déjà eu discussion pour l’installation de support à vélo privé devant les maisons mais ne sait pas où ce projet en est rendu. Elle ajoute que ce projet devrait aller de l’avant afin de respecter le plan de développement durable de l’arrondissement.

R : Pierre Chapuis informe que le règlement de zonage devra changer car les usages autorisés dans les marges de recul sont très limités.

R : Sophie Laberge confirme que son équipe travaille présentement à remanier le règlement.

R :Normand Proulx informe qu’ils sont à travailler afin de réduire le montant des contraventions.

Q20 (84min 55sec) : L’agrile du frêne. Le citoyen fait remarquer qu’Outremont est un des seuls arrondissements à ne pas avoir rendu public la cartographie de ses frênes.

R : Céline Forget, responsable de la canopée, affirme qu’elle a demandé cette cartographie en janvier dernier, mais qu’elle n’a pas eu de réponse.

Q20 : Le citoyen demande quand sera rendu public le plan de traitement des frênes et si les citoyens pourront participer financièrement à ce traitement.

R : Bruno Paquet, opérations, affirme qu’il n’a pas de réponse pour l’instant.

Q20 : Selon le citoyen, le plan d’action de la ville est de traiter tous les arbres dans un périmètre de 300 mètres autour d’un arbre infecté, traitement étalé sur 2 ans. A Outremont, 2 arbres infestés ont été coupé et 7 autres abattus à titre préventifs.

R : Céline Forget demande à Bruno Paquet combien d’injections seront défrayées par la ville centre.

R : Bruno Paquet répond que l’information n’est pas disponible.

Q21 (90min 55sec) : Déneigement de la piste cyclable. Le citoyen riverain de la piste veut avoir plus de détails sur la consultation annoncée plus tôt en soirée.

R : Lucie Cardyn confirme que les riverains seront convoqués d’ici 2-3 semaines à une réunion pour discuter des irritants concernant le déneigement des terrains privés et celui de la piste.

Q21 : Le citoyen affirme avoir assisté à une réunion en 2009 au sujet de la piste cyclable où toutes les décisions avaient déjà été prises. Il veut savoir si la réunion qui est prévue relèvera de la consultation ou sera seulement une soirée d’informations.

R : La conseillère Cardyn répond que ce sera un moment de partage sur tous les aspects reliés à l’utilisation de la piste cyclable en hiver.

Q21 : Le citoyen a reçu un avis d’infraction le 17 mars dernier parce qu’il y aurait eu de la neige déversée sur la piste. Seuls les riverains de la piste aurait reçu des contraventions alors qu’il y avait de la neige partout dans les rues de l’arrondissement.

R : La mairesse constate que ce projet-pilote de déneigement de la piste a été mis sur pied un peu trop vite. Maintenant, l’arrondissement est en période de réajustement.

Q21 : Le citoyen demande aux cyclistes d’avoir des lumières sur leur vélo afin d’être très visibles.

Q22 (96min 20sec) : Aménagement du viaduc Rokland : le citoyen passe son tour.

Q23 (96min 45sec) : Le citoyen représente les Jardins Outremont qui possède des maisons de ville dans le quadrilatère Claude-Champagne, Mont-Royal et Beloeil. Il y a un projet de changer le parement d’un édifice, qui est présentement en tôle jaunâtre, pour du composite imitation ardoise. Si les élues ce soir ont l’intention de refuser le projet, le citoyen demande de reporter leur décision pour lui laisser le temps de leur expliquer ce qu’il en est car il n’a jamais eu l’occasion de rencontrer qui que ce soit.

R : La conseillère Gremaud, présidente du CCU (comité urbanisme), informe le citoyen que son dossier a été refusé au CCU pour une question de matériau fait de composite mais aussi parce ce que le projet de réfection touche seulement un immeuble.

Q23 : Le citoyen demande s’il est possible de reporter cette décision de refus.

R : Jacqueline Gremaud n’y voit pas d’objection.

R : La mairesse demande à la greffière de retirer ce point de l’ordre du jour.

Publié sous Séances du conseil
Abonnez-vous
Votre courriel:

Propulsé par FeedBurner
N'oubliez pas, après votre inscription, de consulter votre courriel (y compris dans la boîte de Pourriel/Spam) pour confirmer sinon vous ne recevrez pas nos mises à jour.
Archives
April 2014
M T W T F S S
« Mar   May »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930