RETOUR SUR LA RÉUNION DU CONSEIL D’ARRONDISSEMENT DU 9 OCTOBRE 2018

Salle du conseil d'arrondissement d'Outremont

RETOUR SUR LA RÉUNION DU CONSEIL D’ARRONDISSEMENT DU 9 OCTOBRE 2018

Comme à tous les mois, Mariclaude Ouimet nous fait un résumé des sujets qui ont été soumis au Conseil par les citoyens lors de la période de questions et d’autres faits à souligner.

La prochaine réunion aura lieu le lundi 5 novembre 2018.

 

QUELQUES PRÉOCCUPATIONS DE L’OPPOSITION

Environnement : Pour faire suite au discours d’introduction du maire Tomlinson affirmant que Projet Montréal doit en faire plus localement en environnement, Jean-Marc Corbeil (conseiller de l’opposition) réitère sa demande de subvention ‘’ arboricole’’ de 300,000 $ à la ville de Montréal afin de conserver et de protéger la canopée outremontaise, demande qui à ce jour a été refusée par Projet Montréal au conseil de la ville-centre.

 

QUELQUES PRÉOCCUPATIONS CITOYENNES

Bruyante épicerie Walters sur la rue Bernard : Les problèmes acoustiques inhérents aux systèmes de réfrigération sur le toit font encore et toujours l’objet de plaintes citoyennes, la 1ère datant de la journée d’ouverture en décembre 2015. Compte tenu du peu de coopération efficace de la part du propriétaire et malgré une mise en demeure, l’arrondissement a été dans l’obligation en avril 2018 de porter ce dossier au contentieux de la ville de Montréal. Victimes d’un manque flagrant de civisme et de courtoisie, les riverains ont été privés de leur terrasse pendant les 3 derniers étés.

Travaux au 1420 Mont-Royal : Des riverains n’en peuvent plus : marteaux piqueurs de 7h30 à 19h00, 6/7 jours. Les retraités, les travailleurs autonomes, les mères avec de jeunes enfants qui restent beaucoup à la maison demandent au maire Tomlinson de légiférer au plus vite sur les heures permises au règlement sur les nuisances.

Plan d’urbanisme désuet de l’arrondissement : Un citoyen mentionne que la dernière révision du plan d’urbanisme date de 1992 et demande à ce que des correctifs soient apportés aux règlements désuets qui ne reflètent pas la réalité de 2018.

Fermeture du chemin Camillien Houde : Selon les résultats d’une pétition, une citoyenne avance que 3 fois plus de personnes sont contre le projet de fermeture de ce chemin. Compte tenu de l’appartenance du maire Tomlinson à Projet Montréal, la citoyenne s’inquiète fortement que ce dernier appuie son parti plutôt que la population d’Outremont.

(N.D.L.R. Cette inquiétude est tout à fait légitime quand on sait qu’au conseil d’arrondissement, les Tomlinson-Patreau-Magini-Pollak de Projet Montréal ont toujours voté de façon unanime dans l’esprit de leur parti).

Vignettes de courtoisie pour le stationnement : Plusieurs citoyens continuent de dénoncer le fait qu’il soit très compliqué de se procurer des vignettes de courtoisie pour les visiteurs qui arrivent à l’improviste et ce, suite à la nouvelle procédure établie par le maire Tomlinson.

Sécurité des femmes le soir : Compte tenu de l’éclairage déficient de plusieurs lampadaires dans l’arrondissement, une citoyenne s’inquiète de la sécurité des femmes qui marchent dans les rues le soir.

Zone grise dans l’adoption du règlement sur les projets particuliers PPCMOI (spot zoning) : Une citoyenne souligne le fait que le sommaire décisionnel relié à ce règlement passe sous silence une des consultations publiques où les citoyens questionnaient l’administration sur le fait de permettre un usage culte sur l’ilot St-Viateur. Il fut également mention d’un mandat secret donné par le maire à une firme pour un plan directeur concernant l’établissement d’une garderie et d’une synagogue à même ce terrain public.

Contourner les règlements, avez-vous dit M. le Maire? : Une citoyenne questionne le maire Tomlinson sur ses propos tenus en campagne électorale, affirmant que Projet Montréal allait respecter le règlement concernant les lieux de culte. Pourtant au  même moment, à sa garde rapproché, il affirmait ‘’ on a besoin d’une façon lorsque le besoin se refera sentir de trouver une façon de contourner ce règlement-là ‘’ (pour écouter l’audio cliquez ici  ou pour lire la chronique de Pierre Lacerte qui a diffusé l’audio ‘ De manigances électorales et de non-dits’ cliquez ici). En instaurant le règlement sur les PPCMOI (projets particuliers), les Tomlinson-Patreau-Magini-Pollak de Projet Montréal ont-ils carrément floué la population afin de satisfaire les exigences de la frange intégriste de leur électorat?

(N.D.L.R. Selon la Loi sur les cités et villes, le devoir d’un maire est de faire respecter la réglementation municipale et non pas de la contourner).

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *