RETOUR SUR LA RÉUNION DU CONSEIL D’ARRONDISSEMENT DU 3 DÉCEMBRE 2018

RETOUR SUR LA RÉUNION DU CONSEIL D’ARRONDISSEMENT DU 3 DÉCEMBRE 2018

Comme à tous les mois, Mariclaude Ouimet nous fait un résumé des sujets qui ont été soumis au Conseil par les citoyens lors de la période de questions et d’autres faits à souligner.

La prochaine réunion aura lieu le lundi 14 janvier 2019.

Ce 3 décembre, le maire Tomlinson a été d’une incroyable arrogance envers les citoyens. Le manque de transparence de son administration est de plus en plus dénoncé et l’équipe Tomlinson-Patreau-Magini-Pollak s’enlise de plus en plus dans les contrevérités, les tromperies et les non-dits.

 

QUELQUES PRÉOCCUPATIONS DE L’OPPOSITION

Jean-Marc Corbeil (conseiller de l’opposition) demande encore que toutes les personnes puissent jouir d’une accessibilité universelle dans leurs déplacements dans Outremont, surtout en hiver : des trottoirs déglacés, des places de stationnement déneigées pour les personnes à mobilité réduite et une piste cyclable sécuritaire (lettres ouvertes Journal Outremont: Trottoirs glacés, Pas drôle d’être handicapé à Outremont, Journal Métro: Les bons (et les moins bons) coups du réseau cyclable hivernal montréalais).

 

QUELQUES PRÉOCCUPATIONS CITOYENNES

Des travaux qui dérangent sur la rue Laurier : Alors que les travaux sont finalement terminés sur Laurier, des commerçants sont venus questionner le Conseil sur la présence d’un imposant échafaudage (maçonnerie) devant un bâtiment dont la présence nuit à la dynamique de la rue en pleine période de magasinage des fêtes. Ils ne comprennent pas pourquoi l’arrondissement a permis que de tels travaux puissent se tenir à ce moment de l’année, d’autant plus que des réfections de même nature ont eu lieu en décembre 2017 sur le même édifice. (Journal Outremont: Échafaudage indésirable sur Laurier).

 

L’avenir culturel de l’îlot St-Viateur en danger : Plusieurs personnes dénoncent l’hypocrisie et le manque de transparence des Tomlinson-Patreau-Magini-Pollak qui n’ont jamais mentionné leur intention d’aliéner l’îlot St-Viateur à une garderie et à une synagogue de 10 000 pi.ca., alors même qu’ils ont expressément mandaté une firme pour une étude de faisabilité peu après l’élection de novembre 2017 (Chronique: Le mandat secret dévoilé,  Lire l’étude d’implantation  rendue publique par  Pierre Lacerte sur son blog). Ces personnes soulignent l’importance de ce pôle culturel en devenir pour la qualité de vie des Outremontais et mentionnent que d’autres endroits sont disponibles : pour une garderie, il y a les locaux de la défunte Maison Monbourquette et du défunt poste de police 24 et pour une synagogue, il y a le chemin Bates et l’avenue Durocher au nord de Van Horne, entre autres.

Synagogue et bain rituel sur Bernard (coin Champagneur) : Une citoyenne s’inquiète des travaux au 1260 Bernard en vue de l’implantation d’une synagogue malgré les résultats du référendum de novembre 2016 qui interdit de nouveaux lieux de culte sur cette rue. Le promoteur Michael Rosenberg veut implanter une synagogue de près de 10,000 pi.ca. à cet endroit mais sa demande avait été refusée par le service des permis suite au référendum. Il poursuivit donc  la Ville en cour supérieur pour l’obliger à lui émettre son permis (Journal Express: Poursuite de 230 000$ contre Montréal et Outremont). Le maire Tomlinson répond que les avocats ‘se parlent’….

(N.D.L.R. Drôle de coïncidence : l’équipe Tomlinson-Patreau-Magini-Pollak a justement spécifié dans le mandat secret de l’ilot St-Viateur l’implantation d’une synagogue de 10,000 pi.ca.).

Bruyante visite d’un grand rabbin sur la rue Querbes en mai 2018 sans aucun permis : Alors que le maire Tomlinson affirmait avoir été informé de cette visite à peine une quinzaine de jours avant les festivités, un citoyen s’est dit surpris puisqu’un permis pour cette activité avait été donné par le Plateau Mt-Royal en février 2018. Le citoyen avance que la conseillère Pollak connaissait sûrement la venue du grand rabbin puisque des rénovations majeures sans permis (salle de bains, cuisine et ascenseur) ont eu lieu à la résidence de son oncle pendant tout le mois d’avril afin d’héberger le grand rabbin pendant sa semaine de visite (Journal Métro: Visite controversée à Outremont).

Importantes coupures au sein du Comité Consultatif d’Urbanisme : Un citoyen ayant déjà dénoncé le manque d’éthique de la conseillère Pollak, présidente du CCU, qui a privilégié des intérêts personnels au détriment de la conservation du patrimoine architectural, (Accommodements Outremont : Les largesses de Mindy) s’inquiète grandement que Projet Montréal veuille couper de moitié le nombre des membres du CCU. Selon lui, cette coupure risque fort d’augmenter le poids décisionnel de ce parti quant à une orientation urbanistique à long terme.

Compte-rendu des réunions des comités consultatifs citoyens inaccessibles : Alors que le choix des membres des comités citoyens a été fait par l’équipe Tomlinson-Patreau-Magini-Pollak sans même fournir les candidatures au conseiller de l’opposition Jean-Marc Corbeil, nous avons appris que les comptes rendus des réunions demeureront secrets, contrairement à ce qui se faisait depuis des années à Outremont. Le maire Tomlinson persiste à gérer les affaires municipales dans l’opacité et une résidente s’inquiète de cette mainmise démagogue et partisane dans ces comités au détriment d’une participation purement citoyenne (Les comités de citoyens et leurs membres: Bon voisinage, Culture et commerces, Parcs et environnement, Mobilité durable et sécuritaire).

Demande d’allumage d’un chandelier religieux juif à l’hôtel de ville : Surprise du fait que le maire Tomlinson a mis à l’ordre du jour une demande pour l’allumage d’une menorah à l’hôtel de ville, une citoyenne mentionne que cette activité, strictement privée et religieuse, n’a pas sa place en ce lieu. L’organisme requérant s’identifie comme ‘’ Les amis de la rue Hutchison ‘’ (2 des 3 administratrices de ce groupe ne demeure pas à Outremont dont la conseillère Pollak). La citoyenne remercie Me Paquet, directrice d’arrondissement par intérim, qui a manifesté son désaccord face à cette requête considérant comme primordial le principe de neutralité de l’état et de ses institutions.

Outremont est sale : Une citoyenne déplore le manque de propreté dans l’arrondissement dénonçant la présence des tas de feuilles non ramassées qui ont donné naissance à des ‘’ bancs de feuilles congelées ‘’ un peu partout dans l’arrondissement, phénomène qui condamne aussi des places de stationnement.

Après avoir mis fin au projet de la Maison des archives à l’ilot St-Viateur, coupure de poste aux archives : Une citoyenne s’inquiète du fait que les Tomlinson-Patreau-Magini-Pollak aient coupé le poste de l’assistante-archiviste tout en sachant fort bien que l’archiviste lui-même prendra sa retraite l’été prochain.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *