RETOUR SUR LA RÉUNION DU CONSEIL D’ARRONDISSEMENT DU 3 JUIN 2019

Salle du conseil d'arrondissement d'Outremont

RETOUR SUR LA RÉUNION DU CONSEIL D’ARRONDISSEMENT DU 3 JUIN 2019

Comme à tous les mois, Mariclaude Ouimet nous fait un résumé des sujets qui ont été soumis au Conseil par les citoyens lors de la période de questions et d’autres faits à souligner.

La prochaine réunion aura lieu le mardi 2 juillet 2019, aucune réunion en août et retour le mardi 3 septembre 2019.

Quelques 70 personnes sont venues manifester leur grogne à l’équipe Tomlinson-Patreau-Magini-Pollak de Projet Montréal concernant la nouvelle politique de stationnement qui sera votée à la réunion du conseil du 2 juillet 2019. Compte tenu de la capacité de la salle, une vingtaine de personnes est restée à l’extérieur.

 

QUELQUES PRÉOCCUPATIONS DE L’OPPOSITION

Le conseiller Jean-Marc Corbeil dénonce ce nouveau plan de stationnement qui va inciter les personnes extra muros à garer leur voiture dans nos rues au détriment des résidents.es qui perdront leur droit à une place désignée. Il mentionne que la population aurait aimé être consultée en amont et non pas simplement informée en aval. Le conseiller demande aussi à recevoir les données de base qui ont servis à calculer un profit prévu de 400,000 $/an.

 

QUELQUES PRÉOCCUPATIONS CITOYENNES

Apaisement de la circulation sur la rue Querbes: Cette rue à sens unique, traversant Outremont du nord au sud, servirait de piste de course pour certains automobilistes. Les riverains proposent que le sens d’un tronçon de cette rue soit inversé afin de casser l’élan des chauffards.

Agrandissement d’une résidence sur Querbes à l’encontre de la règlementation: La citoyenne mentionne que le CCU dont les membres possèdent tous une solide expertise pertinente (architecture, environnement, urbanisme, ingénierie, patrimoine) a de façon unanime recommandé aux élus.es de refuser l’agrandissement demandé. Compte tenu que cette propriété occupe déjà plus de 50% de l’espace au sol, la citoyenne considère que l’équipe Projet Montréal qui a voté cette dérogation a enfreint la réglementation municipale concernant le zonage. De plus, cet agrandissement rend inutilisable le stationnement hors-rue obligatoire pour une maison unifamiliale.

(N.D.L.R. Les seules personnes au CCU qui ne détiennent aucune qualification professionnelle et aucune expérience judicieuse sont les conseillères Patreau et Pollak de Projet Montréal, respectivement vice-présidente et présidente du CCU)

Problématique de consommation de drogues dans les parcs : Suite à la légalisation de la marijuana, la citoyenne a remarqué une augmentation de la consommation de cette drogue dans les lieux publics et demande à ce que l’arrondissement édicte des normes plus sévères.

Nouveau plan de stationnement imposé aux citoyens: Une fois de plus, l’équipe Projet Montréal a imposé ses idées de façon dogmatique faisant fi d’une consultation publique, objet démocratique par excellence. Hormis ce manque flagrant de respect envers la population, voici quelques questionnements, critiques et inquiétudes des citoyennes.es présents :

  • Le stationnement permis des 2 côtés rétrécit la rue et menace la sécurité des cyclistes en favorisant l’emportiérage.
  • En retirant l’alternance, à quel endroit devrons-nous stationner les voitures durant les heures de nettoyage?
  • Le stationnement ouvert à n’importe qui fera perdre aux résidents.es leur droit de priorité d’avoir une place.
  • Qu’en est-il des personnes âgées qui reçoivent fréquemment des services à domicile ?
  • Les citoyens refusent que leurs rues résidentielles deviennent des stationnements incitatifs pour les non résidents.es
  • Il faut une consultation publique pour permettre à la population de se prononcer et d’apporter des solutions.
  • Quelles sont vos données de base qui vous permettent d’affirmer que cette réforme amènera un profit de 400,000 $/an ?
  • Les citoyens.es connaissent mieux les problèmes de stationnement que les 2 élues qui n’habitent pas à Outremont (Magini et Pollak).
  • Aucune consultation et manque de transparence flagrant : les résidents.es ont appris cette réforme par les médias.
  • La 1ère vignette aux résidents.es devrait être gratuite et la 2ème payante.
  • Quand on a des invités.es pour souper, on doit partir la minuterie pour leur éviter une contravention.
  • Taxer l’hospitalité, c’est le comble du non-sens !
  • Faire disparaître les vignettes existantes qui ont un # de zone de stationnement, c’est complètement imbécile.
  • Vendre des vignettes de stationnement à tout le monde, c’est carrément vendre nos rues à n’importe qui !
  • Une vignette mensuelle à peine plus chère qu’une carte Opus va inciter les universitaires à venir en voiture.
  • Voter cette réforme en juillet, en plein été, pendant les vacances, c’est absurde. Il n’y a aucune urgence.
  • Pour appliquer ce règlement, il faudra engager du personnel extra pour vérifier la limite de 2 heures sur toutes les rues ce qui va rapidement gruger le 400,00 $ de profit !
  • Depuis que la sécurité publique a été remplacée par G4S, c’est le bordel. Comment allez-vous gérer votre nouveau plan de stationnement ?
  • Comment peut-on parler de transition écologique en invitant le tout Montréal à stationner dans nos rues ?
  • Les visiteurs qui viennent pour quelques 2-3 semaines devront ajouter des frais extras à leur budget de voyage.
  • Taxer l’utilisateur/payeur, c’est faux. Vous pénalisez uniquement les automobilistes qui n’ont pas de stationnement privé.
  • Quels seront les frais de stationnement pour les scooters ?
  • Aux prochaines élections municipales, la population va se souvenir de votre façon de gérer Outremont !

(N.D.L.R. Incroyablement imbue de pouvoir et fortement persuadée de détenir la vérité absolue, l’équipe Tomlinson-Patreau-Magini-Pollak refuse catégoriquement de reporter le vote et de mettre en place une consultation publique)

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *