Retour sur la réunion du conseil d’arrondissement du 9 avril 2018

Salle du conseil d'arrondissement d'Outremont

Retour sur la réunion du conseil d’arrondissement du 9 avril 2018

Comme à tous les mois, Mariclaude Ouimet nous fait un résumé des sujets qui ont été soumis au Conseil par les citoyens lors de la période de questions et d’autres faits à souligner.

Jean-Marc Corbeil (conseiller de l’opposition) mentionne qu’il a proposé une motion au Conseil pour la tenue d’une consultation publique sur le réaménagement du chemin Camillien-Houde mais que les membres de Projet Montréal/Outremont ne l’ont pas appuyée. Une consultation aura quand même lieu grâce aux efforts de l’opposition à la ville-centre et aux membres du conseil d’arrondissement CDN-NDG.

Jean-Marc Corbeil considère que l’entretien des arbres (300,000 $/an) est un poids financier pour Outremont et a proposé une motion qui sera présentée par son parti d’opposition au prochain conseil de la ville-centre afin que cette dernière contribue financièrement à l’entretien de la canopée dans chaque arrondissement.

À l’ordre du jour un avis de motion pour modifier le règlement sur le bruit (AO-21, article 4f) qui stipule que l’utilisation d’amplificateurs ou de mégaphones est défendue dans les rues lors de parades ou processions, par exemple. Projet Montréal-Outremont veut au contraire, par ordonnance, en permettre l’utilisation et ce, avant même que le comité de bon voisinage ne soit formé. Il est important de savoir que l’un des 2 mandats du comité de citoyens du maire Tomlinson est de voir à l’amélioration de la règlementation sur le bruit. Pourquoi cet empressement? Qui sont ceux qui revendiquent cette modification? Personne n’est intervenu au Conseil pour demander cette permission. On se rappelle que l’interdiction avait été adoptée suite à de nombreuses plaintes de citoyens.

QUELQUES PRÉOCCUPATIONS CITOYENNES

Autobus scolaires dans les rues résidentielles : Il a été demandé que les autorités policières appliquent le code de la sécurité routière qui stipule que les véhicules routiers n’ont pas le droit de s’immobiliser sur la chaussée de manière à gêner la circulation. Il a aussi été question de la sécurité des enfants qui embarquent et débarquent ailleurs qu’à un débarcadère. Le règlement sur le transport scolaire de la commission scolaire Marguerite Bourgeois a été déposé dans lequel des normes de distance de marches pour les élèves sont indiquées et ou le porte à porte n’existe pas.    Une personne préconise la pratique du Trottibus, question de santé et d’environnement.

Thermopompes : On demande à ce que le règlement concernant l’installation et l’utilisation de thermopompes soit plus sévère en tenant compte des nuisances potentielles pour le voisinage.

Épicerie Walters sur la rue Bernard : Depuis son ouverture en décembre 2015, des citoyens sont venus une dizaine de fois se plaindre des manquements graves à la règlementation municipale. Le stationnement sauvage des clients dans la ruelle qui en obstrue l’entrée, le bruit hors-norme des appareils de réfrigération sur le toit et la gestion aléatoire des poubelles ont grandement diminué la qualité de vie du voisinage.

Sécurité rue Vincent d’Indy : Des parents dont les enfants fréquentent le Pensionnat du St-Nom-de-Marie, la garderie/maternelle Petits Bouts de Choux et l’école St-Germain dénoncent la vitesse excessive des cyclistes qui mettent en danger la sécurité des enfants et des personnes à mobilité réduite. La construction du REM en août 2018 à la station Édouard-Montpetit est un autre sujet d’inquiétude.

Antennes Telus sur l’église arménienne, avenue Stuart/Bernard : Le citoyen mentionne qu’il y a eu installation d’une antenne à 6 mètres de son immeuble sans aucun écran protecteur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *