RETOUR SUR LA RÉUNION DU CONSEIL D’ARRONDISSEMENT DU 7 MAI 2018

RETOUR SUR LA RÉUNION DU CONSEIL D’ARRONDISSEMENT DU 7 MAI 2018

Comme à tous les mois, Mariclaude Ouimet nous fait un résumé des sujets qui ont été soumis au Conseil par les citoyens lors de la période de questions et d’autres faits à souligner.

La prochaine réunion du conseil d’arrondissement aura lieu le lundi 4 juin 2018 sous la grande tente de la kermesse Soleil au parc Beaubien (travaux à l’hôtel de ville).

Jean-Marc Corbeil, conseiller de l’opposition, nous informe que Projet Montréal à la ville-centre a refusé la proposition de son parti concernant une aide financière de Montréal pour l’entretien de la canopée des arrondissements. Pour Outremont, cette dépense représente environ 300,000$/an.

QUELQUES PRÉOCCUPATIONS CITOYENNES

Un des attroupements qui s’est tenu en pleine nuit, en toute illégalité, du 23 au 30 décembre 2013.

Visite d’un rabbin hassidique du 1er au  8 mai 2018: Des citoyens, résidents de la rue Querbes et voisins de la maison où le personnage était logé pendant la semaine de festivités, ont reproché au maire Tomlinson et au chef de police d’avoir contourné la réglementation en vigueur en tolérant un tel événement sans aucune autorisation du Conseil. La communauté hassidique, elle-même coupable d’un bris dans le processus démocratique, a festoyé sans aucun permis d’occupation de l’espace public au son d’amplificateurs dont l’utilisation est strictement défendue par un règlement municipal. Une parade de nuit a également eu lieu en contravention des règlements qui gèrent le bon voisinage (Journal de Montréal:  Visite de leur guide spirituel: des centaines de juifs hassidiques convergent à Outremont, Express Outremont:  Visite controversée à Outremont ) . Malgré ces infractions flagrantes, un citoyen a constaté que les agents du SPVM s’occupaient beaucoup plus de protéger la voiture du rabbin plutôt que de gérer la foule et que l’arrondissement n’avait rien fait pour préserver les terrains privés de l’assaut d’une foule en délire. Le maire Tomlinson s’est défendu prétextant que c’était la 1ère fois en 20 ans qu’un tel événement avait lieu.

(N.D.L.R. Visite d’un rabbin du 23 au 30 décembre 2013 qui a été logé à la même adresse: affiche illuminée en tout temps, attroupement de quelques 500 personnes/jour avec pas loin de 2,000 personnes le jour du départ, festivités jusqu’aux petites heures, aucun permis pour l’occupation de l’espace public, voitures avec le moteur allumé. Les résidents de la rue Querbes, s’en souviennent fort bien puisque c’était leur période de vacances de Noël. Par contre le maire Tomlinson ne peut être tenu responsable de son ignorance puisqu’en 2013, il habitait le Plateau, contrairement à ce qu’il affirme en disant qu’il est résident d’Outremont depuis près de 12 ans : voir sa candidature aux élections de 2013).

(N.D.L.R. Voir le billet de Pierre Lacerte sur cette visite : LE DÉRÈGLEMENT SUR MESURE)

(N.D.L.R. : En plus des agents de la sécurité publique d’Outremont et du SPVM qui ont été monopolisés pendant une semaine aux frais des contribuables pour un événement privé, il faut ajouter le personnel affecté à la déviation des camions du chantier du site Outremont le jeudi 3 mai: voir le communiqué  Déviation camions ).

Épicerie Walters sur la rue Bernard: Malgré son intervention du mois dernier, une citoyenne exaspérée revient sur le problème du stationnement illégal dans la ruelle jouxtant l’épicerie, problème récurrent depuis l’ouverture de cette dernière. Elle déplore le manque de vigilance du SPVM face à certains contrevenants tant livreurs que clients. ( Journal Outremont:  Outremont à travers l’objectif,  voir la 2ième photo)

Fermeture du chemin Camillien-Houde: Plusieurs résidents du district Robert-Bourassa personnellement concernés ont manifesté leur inquiétude à propos d’un afflux de voitures sur le chemin de la Côte Ste-Catherine. Ils ne sont pas les seuls à appréhender cette fermeture (Journal de Montréal: Fermeture de Camillien-Houde: plus de trafic à venir pour certains automobilistes,TVA Nouvelles: Fermeture de la voie de transit Camillien-Houde: Un cimetière contre le projet pilote de la mairesse, Journal de Montréal: Camillien-Houde: un autre cimetière monte au créneau).

Autobus scolaires dans les rues résidentielles : En vertu du code la sécurité routière qui stipule que ‘’ le conducteur d’un autobus doit, lorsqu’il fait monter ou descendre des passagers, immobiliser son véhicule à l’extrême droite de la chaussée (trottoir) ou aux zones prévues à cette fin (débarcadère), une citoyenne a demandé combien de constats d’infraction ont été donné aux chauffeurs d’autobus qui font du porte-à-porte. Le chef de la police a carrément refusé non seulement de donner un chiffre mais aussi de dire s’il y avait eu des contraventions, invitant la citoyenne à venir chercher sa réponse en privé après la réunion du conseil. Par la suite le maire ne cessait d’empêcher la citoyenne de parler en lui coupant la parole.

(N.D.L.R. L’application des règlements est d’intérêt public, la question a été posée publiquement et la réponse se doit d’être publique et non privée.  Une histoire à suivre ……….).

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *