Nouvel organigramme de l’arrondissement

Nouvel organigramme de l’arrondissement

Pourquoi une réforme structurelle? En principe pour deux raisons qui sont les économies budgétaires et/ou l’amélioration des services aux citoyens. À priori rien de tel mais plutôt une centralisation du pouvoir dans les mains du maire et de sa directrice (pour consulter le nouvel organigramme) .

Aucun budget révisé n’a été soumis au Conseil. Comment les élus peuvent-ils voter un organigramme sans en connaitre l’impact financier?

Voici à première vue ce que nous pouvons observer :

  • Le service de la sécurité publique n’est plus dans la structure
  • Le maire, déjà secondé par un attaché politique, ajoute une adjointe administrative à temps plein.
  • La directrice s’approprie un pouvoir direct sur les spécialistes qui gèrent les projets:  circulation et stationnement, ingénierie, et autres.
  • Les quatre directions actuelles sont remplacées par deux directions adjointes : une pour les loisirs, la culture, la voirie et l’autre pour les permis, l’urbanisme et les services administratifs.

 

Cette réorganisation des services aurait pu faire penser à un effort de compression budgétaire visant à alléger notre charge fiscale. On se rappelle que depuis l’arrivée de l’équipe Tomlinson-Patreau-Magini-Pollak, les augmentations de la taxe d’arrondissement ont été de 8,6% en 2018 et de 8,1% en 2019.

 

Or, ça ne semble pas être le but visé. En effet, dans le nouvel organigramme, il y a plusieurs ajouts de professionnels dont:

  • Un conseiller en planification (bureau de la direction)
  • Un gestionnaire immobilier (bureau de la direction)
  • Un chef de division (urbanisme)
  • Un agent du cadre bâti (permis)
  • Un conseiller en planification (urbanisme)
  • Un superviseur voirie

Puisque les économies budgétaires ne semblent pas être au rendez-vous avec ce nouvel organigramme, souhaitons que les citoyens verront une amélioration des services municipaux, soit des rues et des ruelles propres et entretenues, des parcs dignes de ce nom, des plantations d’arbres sur rue, et non le moindre, le respect du patrimoine bâti.  Le tout  dans un environnement sécuritaire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *