RETOUR SUR LA RÉUNION DU CONSEIL D’ARRONDISSEMENT DU 2 JUILLET 2019

Salle du conseil d'arrondissement d'Outremont

RETOUR SUR LA RÉUNION DU CONSEIL D’ARRONDISSEMENT DU 2 JUILLET 2019

Comme à tous les mois, Mariclaude Ouimet nous fait un résumé des sujets qui ont été soumis au Conseil par les citoyens lors de la période de questions et d’autres faits à souligner.

La prochaine réunion aura lieu le mardi 3 septembre 2019.

 

Le 2 juillet dernier, quelques 200 personnes ont marché jusqu’à la mairie afin de manifester leur grogne à l’équipe Tomlinson-Patreau-Magini-Pollak de Projet Montréal concernant la nouvelle politique de stationnement. Compte tenu de la capacité légale (57 personnes) de la salle du conseil, la majorité des manifestants est restée à l’extérieur.

 

 

QUELQUES PRÉOCCUPATIONS DE L’OPPOSITION

Le conseiller Jean-Marc Corbeil rappelle qu’en avril 2018 son parti Ensemble Montréal avait demandé que la plantation d’arbres fasse partie de la dotation budgétaire des arrondissements, ce que Projet Montréal avait refusé. En plus de la hausse de taxes foncières 2019 et par le billet de vignettes de stationnement payantes, l’équipe du maire Tomlinson taxe encore la population outremontaise prétextant que ce nouvel argent servira à l’entretien de notre canopée.

 

QUELQUES PRÉOCCUPATIONS CITOYENNES

Réforme imposée du plan de stationnement. Voici quelques commentaires, questionnements, critiques et inquiétudes de la part des citoyennes et des citoyens :

  • L’instigatrice de la marche remet une pétition de 1,044 noms de personnes qui demandent à être écoutés.
  • Surprenant que les leaders hassidiques ne soient pas venus manifester leur mécontentement dans la salle du conseil : auraient-ils un accès de communication privilégié et direct avec le maire ?
  • Devant la grogne populaire, l’équipe Projet Montréal refuse une consultation publique.
  • Quel sera le montant pour changer toutes les affiches de stationnement ? Quel est le coût global de ce règlement? Projet Montréal n’a présenté aucun plan de gestion de changement.
  • Absurdité sur la rue Lajoie entre Stuart et Outremont : le samedi, les propriétaires devront déplacer leurs voitures à 8h00 pour le balai. De plus, entre Outremont et Stuart, aucun stationnement ne sera permis sur Lajoie en tout temps.
  • Légalement l’arrondissement n’aurait pas le droit de faire du profit sur la vente des vignettes alors même que le maire Tomlinson se targue d’aller chercher 400,000 $/an en profit.
  •  Aucun espace réservé aux résidents : Avec l’arrivée des étudiants.es et des professeurs dans le campus MIL qui vont payer leur vignette, les résidents.es n’auront plus aucune place de stationnement aux alentours de leur maison.
  • L’équipe de Projet Montréal est-elle prête, au nom de la démocratie et de la transparence, de permettre à la population d’Outremont de se prononcer par un référendum ?
  •  Est-ce que le maire Tomlinson a pris en considération la clientèle qui fréquente les diverses églises dans Outremont dont celle de l’église orthodoxe russe (une messe dure de 3 à 4 heures).
  • Une vignette de stationnement pour les étudiants.es qui habitent à l’extérieur de Montréal est plus avantageuse que le transport en commun.
  • Le stationnement à l’aéroport Trudeau coûte 25 $/jour. Il sera plus économique pour une personne qui effectue un voyage de 2-3 semaines de stationner sa voiture à Outremont et d’emprunter le REM pour l’aéroport.
  • Pourquoi un plan uniforme pour tout l’arrondissement alors que les problèmes ne sont pas les mêmes dans les divers districts ?

Manque de démocratie à Outremont : Une citoyenne, outrée par le manque de transparence du maire Tomlinson de Projet Montréal qui prend continuellement des décisions sans consulter la population, veut savoir quand il va démissionner. Elle demande aussi si ce dernier n’a pas été acheté par la communauté hassidique.

Aspirations politiques futures du maire Tomlinson : Un citoyen se questionne sur la volonté du maire Tomlinson à bien défendre les intérêts de la population d’Outremont et pense que ce dernier se sert de son poste au municipal uniquement comme tremplin pour des visées provinciales ou fédérales.

Apaisement de la circulation sur la rue de l’Épée (entre Laurier et Fairmount) : Une citoyenne témoigne que ce tronçon de rue sert de voie d’entrée (3,800 autos/jour) dans Outremont et que les riverains s’inquiètent pour la sécurité des enfants puisqu’il y a 2 écoles primaires : une pétition a été envoyée au maire demandant d’inverser le sens unique à cet endroit. Un citoyen mentionne aussi qu’il n’y a aucun dos d’âne devant ces écoles primaires.

Fermeture de la ruelle Querbes et de l’Épée (au nord de Van Horne) : La citoyenne mentionne que le 21.12.18, un énorme bloc de béton est apparu pour fermer la ruelle et ce, sans consultation auprès des gens concernés. Elle remet une pétition demandant que ce projet-pilote soit réévalué avant la fin de sa période d’essai, soit avant décembre 2019.

Lien cycliste avec le Campus MIL : Une citoyenne vient remettre une pétition de personnes qui s’élèvent contre ce projet concernant les modifications qui seront apportées sur les rues Wiseman, Stuart et Outremont. Elle dénonce le peu d’informations et de consultation dans ce dossier.

Quartier nord-est d’Outremont sale et abandonné (district Claude Ryan) : La citoyenne se demande pourquoi le quadrilatère Van Horne/St-Viateur/Outremont/Hutchison souffre d’un manque flagrant d’entretien et semble abandonné par l’arrondissement. Ces commentaires obligent le maire Tomlinson à avouer qu’il existe un très grave problème de coopération de la part d’individus qui ne compostent pas, ne recyclent pas et sortent leurs poubelles en-dehors des heures règlementaires.

Insalubrité ruelle Durocher entre les 2 synagogues (Lajoie et Van Horne) : La citoyenne est venue à maintes reprises depuis 2 ans se plaindre d’une infestation de rats/souris et malgré une collecte municipale supplémentaire d’ordures le lundi à la synagogue Durocher/Van Horne, l’insalubrité et les odeurs persistent 24h/24h, 7jrs/7jrs.

(N.D.L.R. : qui paie cette collecte supplémentaire?)

Chemin Camillien-Houde : La citoyenne ne comprend pas pourquoi les automobilistes sont obligés de passer chacun à leur tour sur un certain tronçon du chemin ce qui occasionne trafic et pollution. Elle déplore aussi le fait que la mairesse Valérie Plante de Projet Montréal a réussi à complètement défigurer un chemin qui était tellement agréable (La Presse, Voie Camillien-Houde: la course à obstacles).

Marquage des voies piétonnières et cyclables : La citoyenne s’inquiète pour la sécurité puisque le marquage des traverses est effacé à peu près partout et demande si des contrats ont été donnés pour remédier à la situation.

Recommandations du CCU et lenteurs administratives : Le citoyen a fait une demande de permis en février pour la construction d’une terrasse. Le citoyen considère que les recommandations émises par le CCU ne reflètent pas une réalité d’intégration architecturale. Une autre citoyenne se plaint aussi qu’elle a déposé en février une demande de permis pour une terrasse et, même si son dossier est complet, elle est toujours en attente du permis : elle déplore la lenteur administrative

Association du Parc Canin d’Outremont : La citoyenne, à la demande personnelle de la conseillère Magini/Projet Montréal, est venu officiellement remercier l’administration de voter ce soir la nouvelle toponymie du parc canin.

Fermeture partielle de la ruelle McEachran : Le citoyen a attendu avec impatience la réunion d’information du 26 mai concernant la fermeture de sa ruelle le 21.12.18 et se déclare fort déçu, aucun ordre du jour n’ayant été proposé à cette rencontre. L’arrondissement a beaucoup parlé de ruelle verte (hors propos) et n’a jamais présenté d’études sérieuses sur les tenants et les aboutissants de la mise en place de ce projet-pilote à l’encontre de la majorité des citoyens riverains.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *