RETOUR SUR LA RÉUNION DU CONSEIL D’ARRONDISSEMENT DU 7 OCTOBRE 2019

Salle du conseil d'arrondissement d'Outremont

RETOUR SUR LA RÉUNION DU CONSEIL D’ARRONDISSEMENT DU 7 OCTOBRE 2019

Commentaire(s): 2

Comme à tous les mois, Mariclaude Ouimet nous fait un résumé des sujets qui ont été soumis au Conseil par les citoyens lors de la période de questions et d’autres faits à souligner.


La prochaine réunion aura lieu le lundi 4 novembre 2019.

N.D.L.R. A la question d’une citoyenne, le maire Tomlinson a affirmé être résident d’Outremont depuis au moins 13-14 ans. Pourtant, alors qu’il présentait sa candidature pour les élections municipales de 2013, Philipe Tomlinson a inscrit sur son formulaire de candidature du DGEQ qu’il habitait sur la rue Jeanne-Mance (Plateau Mont-Royal). Dans les faits, il demeure à Outremont depuis février 2015 alors que sa conjointe a acheté une maison sur Stuart pour s’y installer. Nous n’en sommes pas à une contradiction près de la part de ce maire Projet Montréal.


QUELQUES PRÉOCCUPATIONS DE L’OPPOSITION
Jean-Marc Corbeil demande à Projet Montréal d’agir rapidement et efficacement dans les dossiers suivants qui traînent en longueur depuis trop longtemps :

  1. Insalubrité (ordures) hautement nocive (rats, souris, punaises de lit) dans certaines ruelles
  2. Rebuts de construction sur le domaine public du 367 Querbes et ce, depuis bientôt 1 an
  3. État de détérioration visible des bancs publics (rues commerciales et parcs)
  4. Plan de déglaçage efficace des trottoirs pour la sécurité des piétons et des personnes à mobilité réduite
  5. 1420 Mont-Royal : santé publique du voisinage, tant physique que psychologique, en jeu depuis 18 mois

QUELQUES PRÉOCCUPATIONS CITOYENNES

Depuis plusieurs mois, la population manifeste son mécontentement devant l’inefficacité et le manque de transparence de Projet Montréal sur divers enjeux qui diminuent grandement la qualité de vie légendaire d’Outremont :

Rue Stuart (entre Van Horne et Lajoie). La citoyenne remet deux pétitions de la part de la majorité des citoyens.es mécontents.es qui habitent sur ce tronçon : installation prévue de 3 dos d’âne, modification du double sens pour un sens unique vers le nord, stationnement maintenant permis des 2 cotés de la rue, et tous ces changements sans aucune demande à cet effet des riverains et sans consultation auprès d’eux. De plus, ce tronçon maintenant utilisé par les pompiers depuis que Wiseman est devenu sens unique vers le sud se prête mal à l’installation de dos d’ânes.

N.D.L.R. Contradiction évidente entre cette intervention et le communiqué émis par l’arrondissement qui affirme que les dos d’ânes sont à la demande des riverains : En réponse aux demandes des riverains – Installation de 47 dos d’ânes dans l’arrondissement

Circulation cycliste dans les parcs. Une citoyenne déplore le fait que plusieurs cyclistes utilisent les allées du parc Joyce comme voie de transit. Elle s’insurge également contre le nouveau règlement qui permet aux enfants d’y circuler en vélo ou en trottinette car cela met en danger la sécurité des piétons et des personnes à mobilité réduite. Elle demande aussi que les allées soient déneigées en hiver afin que le parc reste un endroit d’agrément et de promenade.

Stationnement autour du CCI : Le citoyen représente les membres (80 – 120 personnes) du club de bridge qui se rencontrent 2 fois par semaine au CCI. Il est inquiet quant à la disparition du stationnement autour du centre communautaire et de l’achat obligatoire de vignettes pour stationner dans les rues avoisinantes car ce serait refouler les aînés.es et les personnes à mobilité réduite à leurs salons.

Réfection des trottoirs sur l’avenue Pagnuelo : Une citoyenne se questionne sur les travaux entrepris par l’arrondissement pour la réfection des trottoirs sur sa rue. Compte tenu des intentions avérées de la ville pour un changement rapide des entrées d’aqueduc pour chaque résidence, pourquoi ne pas attendre les travaux de rue avant de procéder à la réfection des trottoirs ?

Demande de consultation publique quant au plan de stationnement : Le citoyen, dépositaire de la pétition publique, n’a toujours pas reçu de date pour ladite consultation rendue obligatoire par ce processus du droit d’initiative citoyenne (Journal Outremont : Une pétition pour une consultation). Un autre citoyen demande si le porteur de la pétition aura un droit de regard quant à la firme externe qui sera choisie pour l’organisation de la consultation publique.

2 commentaires concernant “RETOUR SUR LA RÉUNION DU CONSEIL D’ARRONDISSEMENT DU 7 OCTOBRE 2019”

  • josée garant 12/11/2019

    Madame,
    J’habite rue Willowdale depuis des lustres (Jérôme Choquette était maire) et le stationnement a longtemps été problématique. La situation s’était améliorée et voilà que nous revenons à la case départ. Je suis contre le projet de stationnement qui n’est qu’une taxe déguisée. Y a-t-il une organisation qui prépare un projet bien fignolé avec signatures, voire pétitions, pour rappeler à ce disciple de Ferrandez qu’il habite enfin à Outremont? En outre, peut-on faire quelque chose au sujet des conseillères Pollak et Magini?

  • C. Forget 13/11/2019

    Bonjour Mme Garant,

    Une pétition a été déposée selon le droit d’initiative qui oblige Projet Montréal à faire une consultation publique sur la circulation et le stationnement malgré le refus de Philipe Tomlinson et ses acolytes. Cette consultation est prévue en janvier prochain. Nous pourrons y déposer des pétitions et des mémoires afin d’exposer les problématiques que nous vivons. J’encourage fortement les citoyens à se regrouper par rue, par immeuble ou par organisme afin d’exposer les situations qui réduisent leur qualité de vie en circulation et stationnement.

    Pour les 2 conseillères étrangères à notre arrondissement, espérons qu’elles jugeront elles même de ne pas se représenter devant les électeurs Outremontais, maintenant que la vérité est connue.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *