Bilan de mi-mandat de Projet Montréal à Outremont 1/3

Salle du conseil d'arrondissement d'Outremont

Bilan de mi-mandat de Projet Montréal à Outremont 1/3

En remplacement du résumé de la période de questions du Conseil d’arrondissement du 4 novembre dernier (qui traitait majoritairement de la circulation et du stationnement), Mariclaude Ouimet nous a préparé un bilan de mi-mandat de Projet Montréal à Outremont qui sera publié en 3 articles.

La prochaine réunion du Conseil aura lieu le lundi 2 décembre 2019.

Voici un survol des actions de l’équipe Tomlinson-Patreau-Magini-Pollak depuis novembre 2017.

Trumperies électorales : campagne électorales novembre 2017

. Philipe Tomlinson se targue de résider à Outremont depuis au moins 12 ans. Pourtant, lors de sa candidature aux élections municipales de 2013, il déclare au DGEQ résider sur la rue Jeanne-Mance (Plateau Mont-Royal). Première d’une liste trop longue de trumperies.

. Philipe Tomlinson ne cesse d’affirmer haut et fort qu’il respectera les résultats du référendum de novembre 2016, à savoir aucune implantation de nouveaux lieux de culte sur les rues commerciales. Au même moment, à huis clos à sa garde rapprochée, il confirme “On a besoin de trouver une façon, lorsque le besoin se refera sentir, de contourner ce règlement-là qui interdit les synagogues à Outremont“. 

. Pour avoir déjà signé les documents notariés de sa nouvelle demeure à CDN, la candidate Fanny Magini sait pertinemment que si elle est élue , elle ne sera qu’une conseillère-fantôme pour les gens du district Jeanne Sauvé. Mais l’important pour Philipe Tomlinson de Projet Montréal est de faire élire des personnes de son parti afin d’avoir un conseil majoritaire ce qui lui permettra de gérer Outremont comme il le veut, c’est-à-dire de façon dogmatique.

Intransigeance excessive

. Dogmatisme et expulsions: Le dogmatisme entraîne inexorablement l’arrogance. Les citoyennes et les citoyens d’Outremont qui assistent mensuellement aux réunions du conseil d’arrondissement en sont malheureusement les témoins privilégiés. Et comme le maire Tomlinson ne tolère pas les personnes qui ne corroborent pas ses dires, soit il leur coupe la parole pendant leur intervention au micro lors des réunions du conseil, soit il les met carrément à la porte de la salle du conseil : 4 personnes en moins de 2 ans.

. Éviction du Comité Consultatif d’Urbanisme : Compte tenu de la qualité de son implication, de la pertinence de ses interventions et de son expertise légale, les membres du CCU regrettent unanimement le renvoi d’Alexandre Lussier, non seulement comme vice-président mais aussi comme membre dudit comité. En décembre 2017, le maire Tomlinson lui montre la porte afin d’imposer ses conseillères Patreau (vice-présidente) et Pollak (présidente) et ce, au grand dam du CCU qui craint de l’ingérence politique dans un comité qui se veut apolitique . En fait, le seul tort de M. Lussier a été de se présenter comme candidat indépendant à la mairie en novembre 2017 et d’enlever quelques 1,770 votes à Philippe Tomlinson !

UN SEUL MOT D’ORDRE JUSQU’AUX ÉLECTIONS MUNICIPALES DE NOVEMBRE 2021 : VIGILANCE

La suite du bilan mi-mandat sera publiée dans les prochains jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *