RETOUR SUR LA RÉUNION DU CONSEIL D’ARRONDISSEMENT DU 4 MARS 2019

RETOUR SUR LA RÉUNION DU CONSEIL D’ARRONDISSEMENT DU 4 MARS 2019

Comme à tous les mois, Mariclaude Ouimet nous fait un résumé des sujets qui ont été soumis au Conseil par les citoyens lors de la période de questions et d’autres faits à souligner.

La prochaine réunion aura lieu le lundi 1er avril  2019.

Le maire Tomlinson a annoncé qu’il ne répondrait à aucune question concernant l’entente hors cour qu’il a signée avec le promoteur hassidique Michael Rosenberg pour une méga synagogue sur Bernard/Champagneur puisque ce dossier est maintenant judiciarisé (sur ce site: Deux requêtes déposées contre l’entente Tomlinson-Rosenberg)

 

QUELQUES PRÉOCCUPATIONS DE L’OPPOSITION

Jean-Marc Corbeil mentionne qu’il présentera ce soir une motion pour conscientiser la ville-centre à la sécurité des piétons et pour contrer les problèmes de déglaçage des trottoirs. Il tient aussi à ce qu’un comité permanent sur le budget soit mis en place avec la coopération des citoyennes et des citoyens compétents en la matière.

 

QUELQUES PRÉOCCUPATIONS CITOYENNES

Entente hors cour octroyant un permis pour une méga synagogue sur Bernard: Une citoyenne déplore le fait que la population n’ait pas eu le droit de se prononcer dans ce dossier. De plus, le maire Tomlinson refuse de demander au lobbyiste Alex Werzberger de faire des excuses publiques à la population d’Outremont pour l’avoir traitée de raciste (cliquez sur l’article). Il a été impossible pour la citoyenne de savoir si le permis de synagogue a été émis à Michael Rosenberg suite au ‘deal’ conclu en janvier 2019 à l’insu des citoyens et endossé par Tomlinson-Patreau-Magini-Pollak le 4 février dernier. Cette information est pourtant publique.

(N.D.L.R. Le conseiller Jean-Marc Corbeil mentionne que selon l’article 3.6.2. du règlement 1176 concernant les permis et certificats, le directeur du bureau d’urbanisme est tenu d’avertir le conseil de tous les permis accordés ou refusés et que le maire ne peut arguer de son ignorance à ce sujet).

Des souris et des rats dans la ruelle Durocher-Hutchison: La citoyenne revient avec une soixantaine de photos de couches souillées et de souris qui gambadent sur les déchets mis à la ruelle le jeudi après le passage des éboueurs. Elle mentionne qu’elle a déboursé 2,800 $ pour l’année afin d’éradiquer le problème de souris dans sa demeure et qu’elle attend toujours que l’administration s’occupe sérieusement de ce dossier.

Fermeture partielle surprise d’une ruelle (quadrilatère Lajoie/Van Horne/McEachran/Davaar): La citoyenne dénonce l’inaction de Projet Montréal qui, malgré les nombreuses plaintes riveraines exprimées au 311, aux travaux publics, à la sécurité publique et auprès de la conseillère Magini, refuse de revenir sur sa décision. Elle dénonce aussi qu’il n’y a aucun entretien de la ruelle et que la dangerosité est accrue pour les personnes concernées. Malgré sa promesse faite au conseil de janvier 2019, Philipe Tomlinson n’a toujours pas organisé de rencontre à ce sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *