Conseil du 1er août 2016 – résumé de la période de questions

Pour ceux et celles qui préfèrent un résumé plutôt que de visionner le Conseil en direct, en voici un préparé par Mariclaude Ouimet qui couvre la période de questions. Les minutes apparaissant au début de chaque question réfèrent à la vidéo du Conseil en direct pour référence. Assistance : 12. Intervenants : 4. Durée : 32min 25sec.

En l’absence de la mairesse Marie Cinq-Mars, la présidente d’assemblée et mairesse suppléante est la conseillère Jacqueline Gremaud.

1.     Appareil à ultrasons

2.     Coop Le suroit (suivi)

3.     Comité Manseau (suivi)

4.     Épicerie Walters (suivi)

 

1.     Appareil à ultrason : 1 question

Q1 (10min 30sec) : La citoyenne habite la rue Hartland et un de ses voisins a installé un appareil à ultrasons dans le but d’éloigner les chats, les écureuils et autres nuisances animales. Malheureusement, ces ultrasons sont perceptibles par les enfants et certains adultes. La qualité de vie de sa famille a grandement diminué : quand l’appareil est branché, tout le monde est confiné à l’intérieur. Ce voisin affirme qu’il n’entend rien mais pourtant lorsqu’il mange dehors, il débranche son appareil. La citoyenne veut connaître la position de l’arrondissement face à ce problème.

R : La mairesse suppléante Gremaud qui habite le même secteur affirme que ce bruit cause également des problèmes chez elle. Elle ajoute que malheureusement l’arrondissement n’est pas équipé pour mesurer ces ultrasons et qu’aucun règlement n’existe à cet effet. La conseillère Gremaud s’engage à faire un suivi car pour éviter la prolifération de ce genre d’appareils, elle croit qu’il devra y avoir un ajout au règlement sur les nuisances.

 

2.     Coop Le Suroit : 1question (suivi)

Q2 (17min 08sec) : Le citoyen veut savoir si une étude d’impact sur le bâti existant a été faite par le CCU avant de donner son aval au premier projet du nouvel immeuble du Suroit en 2013.

R : La mairesse suppléante Gremaud informe que le CCU ne fait pas d’étude d’impact mais demande de plus en plus souvent des études d’ensoleillement lors de dépôt de demandes comme par exemple, un agrandissement de maison à l’arrière. Elle ne peut pas répondre pour ce qui en est du dossier de la coop qui date de 2013 alors qu’elle n’était pas conseillère.

Q2 : Le citoyen répond que la mairesse Cinq-Mars devrait s’en souvenir puisqu’elle était vice-présidente du CCU.

 

3.     Comité Manseau : 1 question (suivi)

Q3 (24min 50sec) : La citoyenne affirme que dans les autres arrondissements, lors de la présentation d’un dossier pour une nouvelle construction, le CCU exige une étude d’impact sur le bâti existant. Elle présente les plans du projet du campus Outremont qui datent de 2011 et qui indique un espace intercalaire important entre un futur bâtiment sur le terrain Manseau et le bâtiment arrière existant et explique que c’est sur cette garantie que des citoyens ont acheté un appartement au 950 Champagneur. La citoyenne demande si l’arrondissement s’engage pour l’avenir à exiger une étude d’impact de la part de tout promoteur qui veut construire à Outremont.

R : Le directeur du bureau d’urbanisme, René Girard, explique que normalement, le dépôt d’un tel dossier doit remplir certaines conditions. C’est au moment de l’étude d’un PIIA et avant la délivrance d’un permis de construction que le CCU devient pointilleux (ex : étude d’ensoleillement) et qu’il fait part de ses recommandations au conseil.

Q3 : La citoyenne répond qu’en 2013, les plans du Suroit présentés et acceptés par le CCU prévoyaient un immeuble de 9 mètres de haut. Les résidents du 950 s’inquiètent.

 

4.     L’épicerie Walters : 1 question (suivi)

Q4 (34min 20sec) : Le citoyen rappelle les problèmes causés par l’épicerie : appareils bruyants de réfrigération sur le toit, augmentation de poubelles et stationnement de véhicules dans la ruelle. Depuis son intervention au conseil de juin, il y a eu rencontre avec des responsables de l’épicerie : en théorie, il y a progression dans ce dossier mais en pratique, les améliorations tardent. Le citoyen veut connaître la teneur et surtout l’échéancier des travaux exigés par l’arrondissement. Selon les riverains, ces appareils de réfrigération n’auraient jamais dû être installés et pourtant, le bureau d’urbanisme a accordé un permis.

R : Le directeur d’urbanisme informe qu’il a reçu de M. Walters 3 options de solutions pour le système de réfrigération et que le remplacement complet du système a été retenu. Cette solution implique une attente de 10 semaines (construction + installation).

Q4 : Le citoyen veut savoir à partir de quelle date il doit compter 10 semaines : l’été se termine……

R : Le directeur d’urbanisme répond qu‘il attend l’engagement ferme du propriétaire ces jours-ci.

Q4 : Le citoyen demande d’être informé au fur et à mesure des avancées dans ce dossier.

Publié sous Séances du conseil
Abonnez-vous
Votre courriel:

Propulsé par FeedBurner
N'oubliez pas, après votre inscription, de consulter votre courriel (y compris dans la boîte de Pourriel/Spam) pour confirmer sinon vous ne recevrez pas nos mises à jour.
Archives
August 2016
M T W T F S S
« Jul   Sep »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031