Une proposition toute simple, sans coût et instantanée, pour la voie Camilien-Houde

cycle mountain no crop

Une proposition toute simple, sans coût et instantanée, pour la voie Camilien-Houde

Commentaire(s): 2

J22062 GdPrxCyclMtl 20110911-160934 Remembrance-Portrait

Suite au décès du jeune cycliste sur Camilien-Houde, voici une intéressante proposition reçue de Gilles Paquin, cycliste outremontais . Je la transmets au bureau du maire Coderre à l’instant.

Les cyclistes méritent mieux qu’un comité d’étude qui produira un rapport dans 8 ou 10 mois. En Outaouais, une section d’une longueur de deux kilomètres  de la Promenade de la Gatineau (la voie principale du parc) est fermée à la circulation automobile tous les samedi et dimanche matin jusqu’à midi, ainsi que deux soirs par semaine.

La Ville devrait s’inspirer de cet exemple afin de permettre aux cyclistes de faire leur entrainement en toute sécurité dès maintenant. Elle peut simplement fermer l’entrée Est de la Voie Camilien-Houde aux voitures, entre l’avenue du Mont-Royal et la Maison Smith, tous les samedis et dimanches matin jusqu’à midi. Ça ne coûte rien et ça ne perturbe pas la circulation aux heures de pointe.

Éventuellement, Montréal pourrait d’ailleurs étendre cette pratique à un ou deux matins, entre 9h et midi, en semaine. C’est bien le moins qu’on puisse faire pour les milliers d’usagers du vélo. Soulignons que la fermeture de ce tronçon Est de la voie Camilien-Houde permet tout de même aux automobilistes de monter jusqu’au lac aux Castors en passant par l’entrée de la Côte des Neiges à l’ouest de la montagne.

2 commentaires concernant “Une proposition toute simple, sans coût et instantanée, pour la voie Camilien-Houde”

  • Rod Willmot 12/10/2017

    Voici une autre solution, encore plus simple, qui pourrait résoudre immédiatement le problème d’insécurité à l’endroit où le cycliste est mort. Il faudrait juste ALLONGER le muret de 50 mètres en aval. À cet endroit, le tournant en amont est tellement proche qu’il est impossible de savoir si, dans la prochaine seconde, un véhicule va surgir. C’est un piège, car la situation en soi invite l’automobiliste égaré d’y faire U-turn. 50 mètres de plus en aval cependant, la visibilité serait bonne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *