Camion échelle: le vote de la dernière chance

Lundi prochain, le 17 mai, à l’hôtel de ville de Montréal, des élus vont essayer de convaincre le maire Tremblay de ne pas réduire les services d’intervention des incendies et des services de premiers répondants dans le secteur d’Outremont et les arrondissements limitrophes.

Motion concernant le camion-échelle de la caserne 75

Attendu que les citoyens et les citoyennes d’Outremont ont, à plusieurs reprises, manifesté leu opposition au déménagement du camion-échelle de la caserne 75 d’Outremont vers l’Ile-des-Soeurs;

Attendu que l’équipe Tremblay- Cinq-Mars a pris l’engagement lors de la campagne électorale municipale de 2009 d’assurer le maintien du camion-échelle à Outremont;

Attendu que le non-respect de la parole donnée et des engagements électoraux contribuent au cynisme de la population et à la déconsidération de la vie publique;

Il est proposé par Réal Ménard
Et appuyé par Étienne Brunet
Que la Ville de Montréal maintienne le camion-échelle de la caserne 75 à Outremont, et en
conséquence, que soient données les directives appropriées au Service de sécurité incendie de
Montréal (SIM).

En fait, pour qui n’en a pas encore entendu parler, la Ville veut retirer le camion échelle de notre caserne sur l’avenue Saint-Just. Cette caserne a toujours abrité ce camion et un camion pompe. Il est surprenant que nous en soyons arrivés là, à cette motion de l’opposition officielle de Montréal puisque, pas plus tard qu’en septembre dernier, la  Ville reconnaissait l’importance de ce camion échelle à Outremont en annonçant qu’il resterait en place. Le parti du maire Tremblay aurait-il trompé la population pour des fins électorales ?

Tout a commencé en mai 2007. La commission de la sécurité publique de Montréal convoque les élus pour une présentation du nouveau schéma de couverture de risque en sécurité incendie. En l’absence de Marie Cinq-Mars qui ne s’est pas déplacée pour cette présentation, les plans déposés indiquaient clairement le départ du camion échelle de notre secteur. Par la suite, Montréal organisa une présentation publique en mars 2008. Où étaient les citoyens d’Outremont? Pas là. Ils n’ont pas été avisés de ce qui les attendait.

Au Plateau Mont-Royal, par contre, le branle bas s’installa : les élus ont mobilisés et informés les citoyens de la fermeture prévue de la caserne desservant leur territoire. À Rosemont/Petite-Patrie, la même chose. Résultat : les casernes et les camions sont toujours en place.

Le schéma de couverture de risque se trouve sur le site du service des incendies de Montréal (SIM). Vous y apprendrez que le secteur Outremont et environnant se voit délesté d’un camion échelle à la caserne 75 (Outremont) parce que l’Ile- des-Sœurs a besoin d’un camion échelle. Soit. Mais notre secteur en a aussi besoin.

Depuis janvier 2010, les pompiers sont également reconnus comme premiers répondants. Leur proximité dans chaque quartier rend leur intervention rapide, et lorsqu’on parle d’intervention de priorité 1 (vie en danger), soit arrêt cardiaque, arrêt respiratoire, etc…, on est bien heureux de les voir arriver le plus vite possible.

Depuis le 14 mars dernier, le camion échelle est en réparation. Il n’est plus à la caserne. Des représentants des pompiers m’ont dit que les temps de réponses pour regrouper la force de frappe en situation d’incendie ont augmenté. Le camion échelle doit venir d’une autre caserne environnante. Et comme on le sait à Outremont, la circulation est très dense à certaines heures du jour,  qu’on parle du viaduc Rockland, de l’avenue Van Horne ou de l’avenue du Parc, ces artères qui nous relient aux autres casernes.

Plus de 4 000 citoyens ont demandé, par pétition au Maire Tremblay, que soit conservé le camion échelle. Aucun citoyen ne lui a jamais demandé de dépenser 12 millions de dollars pour un centre communautaire (qui fait couler beaucoup d’encre….).

Les priorités du Maire Tremblay ne semblent pas être les même que celles des citoyens…. Quels sont les intérêts qui motivent les élus d’Union à débloquer 12M $ pour un agrandissement d’installation sportive à grand coup de contrats avec des firmes externes……et, presqu’en même temps, réduire les services de sécurité aux citoyens?

Nous en saurons plus lundi, au Conseil de Montréal.

Publié sous Communiqués
Abonnez-vous
Votre courriel:

Propulsé par FeedBurner
N'oubliez pas, après votre inscription, de consulter votre courriel (y compris dans la boîte de Pourriel/Spam) pour confirmer sinon vous ne recevrez pas nos mises à jour.
Archives
May 2010
M T W T F S S
« Apr   Jun »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31