Financement illégal … Outremont faisait la manchette dès 2009

L’entrepreneur en construction, Lino Zambito, qui témoigne devant la commission Charbonneau, affirme que le parti du maire Tremblay récupérait 3 % de la valeur des contrats accordés. Monsieur Zambito a par la suite précisé que ce 3 % concernait la ville-centre mais que des “systèmes de collusion” existaient aussi dans les arrondissements.

Il faut se rappeler qu’en 2009, le journaiste Éric Clément de La Presse avait fait état d’allégations de financement illégal à Outremont dans son reportage Le DGEQ enquête à Outremont. On pouvait y lire que :

Plusieurs cadres d’entreprises bien en vue, qui ont fourni des services à l’arrondissement d’Outremont, auraient remis de l’argent comptant à Union Montréal, alors appelé UCIM. Des enveloppes contenant entre 1200 $ et 7500 $ auraient été remises en mains propres à des représentants de l’UCIM en 2005.
….
Responsable des communications de l’arrondissement d’Outremont pendant près de 10 ans, Alain Tittley avait dit l’été dernier à La Presse avoir vu des échanges d’enveloppes entre des membres d’Union Montréal et des fournisseurs de l’arrondissement à l’époque du maire Harbour. Actuellement candidat de Vision Montréal dans Outremont, il était présent le jour où un restaurateur a donné une enveloppe à un adjoint du maire.

L’ex-adjoint politique du maire Harbour, Jean-Claude Patenaude, se souvient du coffre (NDLR: dans lequel l’argent aurait été placé). «Oui, il était placé dans mon bureau parce qu’il y avait un classeur avec une serrure, dit-il à La Presse. Ce classeur servait aux membres du conseil. J’ai d’ailleurs toujours été surpris par le fait que jamais les conseillers ne s’interrogeaient sur la provenance de l’argent qui servait à payer les réceptions des bénévoles, les repas, etc. Pourtant, ils ne payaient jamais rien. Encore aujourd’hui, je suis estomaqué par l’arrogance des conseillers encore en place qui ont profité largement de ce système et qui se présentent à nouveau devant les électeurs sans aucune gêne.»

Qu’est-il advenu de toutes ces déclarations incriminantes ? Est-ce tombé dans des oreilles de sourds à la SQ? La Commission Charbonneau devrait-elle inviter quelques-un des ces témoins?

Publié sous Communiqués, Démocratie
Abonnez-vous
Votre courriel:

Propulsé par FeedBurner
N'oubliez pas, après votre inscription, de consulter votre courriel (y compris dans la boîte de Pourriel/Spam) pour confirmer sinon vous ne recevrez pas nos mises à jour.
Archives
October 2012
M T W T F S S
« Sep   Nov »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031