Musique extrême dans la cour d’école – L’école Guy-Drummond demande un statut particulier

L’usage d’amplificateur pour diffuser de la musique à tue-tête dans une cour d’école doit-il être exempté du règlement sur le bruit? C’est la demande de l’école Guy-Drummond qui a reçu une contravention après avoir ignoré les avis du voisinage et de la sécurité publique durant plusieurs jours.

La semaine du 13 mai a été marquée par l’utilisation d’amplificateurs dans les cours d’école du quartier. Une citoyenne voisine de l’école Lajoie a d’abord publiée une lettre ouverte dans le journal Outremont au sujet de la musique trop forte, puis une voisine de l’école Querbes . J’ai ajouté qu’il y avait également abus dans la cour de l’école Guy-Drummond.

Pour des raisons encore inconnues, alors que les autres directions ont agi selon les règles de bon voisinage, celle de l’école Guy-Drummond a ignoré mon appel demandant simplement de déplacer l’ampli situé près des maisons vers l’autre extrémité de la cour où il n’y a pas d’habitation, et de baisser le son. Le lendemain, la sécurité publique a avisé la directrice. Le vendredi, l’école refusant pour la 3ième fois de baisser le son qui était projeté à tue-tête dans le quartier, encore plus fort que les jours précédents, a inévitablement reçu une contravention.

L’école a tenté de sa rallier l’opinion publique en contactant les journalistes pour dénoncer l’intolérance des voisins des cours d’écoles, en omettant certains éléments importants.

J’ai clarifié les faits lors d’une entrevue à Dutrisac que vous trouverez en cliquant sur ce lien.

De vos commentaires reçus (résidents d’Outremont et autres), je constate d’une part que plusieurs sont déçus de voir un tel comportement de la part d’une école publique et considèrent que la musique à tue-tête dans une cour d’école n’apporte rien de positif ni aux enfants, ni au voisinage. D’autres parts, des gens sont d’opinion que le niveau sonore des amplis dans une cour d’école ne devrait pas être limité. La preuve que les règlements font rarement l’unanimité.

Considérant que le bruit est un problème constant de plaintes à Outremont, je continue de croire qu’on doit interdire les abus et que le règlement sur le bruit doit s’appliquer à tous. C’est d’ailleurs le virage que le Conseil d’arrondissement a entrepris depuis quelques années avec de nouvelles règlementations, dont celle qui interdit les amplis lors des parades. Il faut travailler ensemble et faire chacun notre part pour obtenir l’environnement sain que nous recherchons. Nous en profiterons tous collectivement.

p.s. J’ai appris que l’école Guy-Drummond mettra à nouveau son ampli en fonction toute la semaine prochaine, à raison de 1h30 par jour. Passant d’une mesure exceptionnelle, tel que prétendu par l’école dans les médias, à un usage fréquent, l’ampli semble devenir un élément de plus en plus permanent dans la cour de cette école. Pourquoi l’arrondissement et les écoles n’adopteraient pas pour la semaine la proposition suivante : pré-régler les amplis au niveau réglementaire et trouver le meilleur endroit pour les installer, le plus loin possible des habitations?

Publié sous Communiqués, Environnement
2 comments on “Musique extrême dans la cour d’école – L’école Guy-Drummond demande un statut particulier
  1. Mélanie Hamel says:

    Bonjour Mme Forget,

    J’ai lu de part et d’autre les informations à propos de conflit. Tout compte fait, j’avoue que je suis assez étonnée d’une telle action de la part d’une conseillère municipale. Pour être active comme citoyenne en vue d’une construction d’un monde juste . équitable et solidaire, ça me désole énormement….Si j’étais d’Outremont, j’irais à votre rencontre, surtout si ma fille fréquenterais cette école. Ce que je vous dirais, c’est que je n’aurais pas envi que ma fille soit enfermée entre 4 murs pendant 12 mois par année et muselée à l’extérieur. Il n’y a que quelques mois par année où les enfants peuvent s’exprimer pleinement pendant 1h30 par jour à l’extérieur et tant mieux avec de la musique. Être d’Outremont, j’aurais été à votre rencontre et je vous aurais demandé: J’imagine que vous n’avez pas eu d’enfant? Êtes-vous pour la liberté d’expression ? Est-ce qu’Outremont ou la ville est un milieu approprié pour vous ou vous seriez mieux isolée à l’abri de tout dérangement dans une banlieue ? Avez-vous déjà voyagé dans le monde ? Avez-vous déjà vu d’autres façons de faire? Je ne vous conseille surtout pas de voyager dans les pays au climat chaud. Vous constaterez à votre retour que nous muselons déjà beaucoup nos enfants ici avec nos normes d’adulte afin de ne pas déranger notre petit confort…Nous avons oublié nos enfants assez pour rendre légal la fessée aux enfants, mais pas pour les adultes et même les animaux. Enfin, j’espère que ce conflit vous sèmera des réflexions. Il n’est jamais trop tard pour reconnaître que vous êtes vraiment allez trop loin. À vous de voir !

  2. Sylvie Potvin says:

    Je crois qu’il est important d’envoyer un message clair à toutes les institutions et les citoyens.
    Le bruit qui pollue ne devrait pas être permis.
    La limite de DB le jour: 45, et le soir: 40 DB.
    Encore faudrait-il se munir d’appareils pour mesurer les DB.
    J’aime entendre les cris et les rires des enfants dans la cour de l’école Lajoie.
    Je n’aime pas entendre une musique qui agresse et des chansons aux rythmes abrutissants et aux propos sexués que les enfants ne devraient pas entendre non plus.

Abonnez-vous
Votre courriel:

Propulsé par FeedBurner
N'oubliez pas, après votre inscription, de consulter votre courriel (y compris dans la boîte de Pourriel/Spam) pour confirmer sinon vous ne recevrez pas nos mises à jour.
Archives
June 2013
M T W T F S S
« May   Jul »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930