Séance du conseil du 3 octobre

Pour ceux et celles qui n’ont pu assister à l’assemblée du conseil, voici le résumé de la période de questions préparé par madame Mariclaude Ouimet.

Avant l’adoption de l’ordre du jour, la conseillère Forget a demandé d’y rajouter un point important, à savoir l’affichage du poste de directeur d’arrondissement, suite au départ de Pierre Beaudet en juin dernier. Cette demande avait déjà été faite à la réunion du conseil de septembre. Cette requête a été refusée à deux reprises. C’est Pierre Chapuis, directeur du service des permis, qui occupe présentement le poste par intérim.

Q : Changement de zonage pour légaliser le CPE Toldos.  Une trentaine de résidents de l’avenue Querbes avait signé en septembre une pétition afin d’être consulté avant le changement de zonage qui ne va qu’amplifier les problèmes vécus dans ce petit cul-de-sac au nord de Van Horne. Tous les élus (sauf Céline Forget) ont voté en faveur du changement de zonage au conseil de septembre en promettant de rencontrer ultérieurement les résidents de cul-de-sac problématique. Quand aura lieu la réunion d’informations promise le mois dernier ?
R : Le conseiller Moffat confirme que la réunion aura lieu le lundi 17 octobre à 19h00 et qu’un communiqué sera laissé aux portes des résidents. Les chefs de police et de la sécurité publique, les directeurs de l’urbanisme et des travaux publics, des représentants du CPE Toldos ainsi que la mairesse  Cinq-Mars et les élus seront présents.
R : Céline Forget s’indigne du fait qu’on l’a tenue dans l’ignorance de cette date de réunion alors que ce CPE est situé dans son district. Silence éloquent du côté des élus d’Union Montréal.

Q : Changement de zonage pour légaliser le CPE Toldos. Une autre résidente de Querbes voulait connaître la date de la réunion.
Q : Changement de zonage pour légaliser le CPE Toldos. Une consultation publique après un vote est un comportement irrespectueux envers les citoyens et anti-démocratique. Est-ce de l’inconscience de votre part ?

R : La mairesse répond qu’elle est honnête et qu’elle a l’intention de continuer à agir de la sorte.

Q : Vous tenez une consultation pour ne pas consulter. C’est inconcevable et inacceptable!
R : La mairesse rétorque qu’elle a déjà répondu.

Q : Poteaux électriques. En octobre 2005, en pleine campagne électorale, les élus de Union Montréal promettaient de faire avancer le dossier concernant l’élimination des poteaux électriques sur Ducharme, entre de l’Épée et Champagneur. Où en est rendu ce dossier?
R. La mairesse remercie qu’on lui remette en mémoire ce problème. Une étude sera faite sur les coûts engendrés et une réponse devrait suivre dans quelques mois.

Q : Changement à la règlementation pour permettre les levées d’interdiction de stationnement pour les fêtes juives. Pendant la fête du Roch Hachana (jeudi et vendredi derniers), sur la rue Durocher, entre Fairmount et Bernard, il y a eu uniquement quatre (4) voitures qui n’ont pas changé de coté pour le nettoyage et qui ont eu des contraventions. Il n’y a donc aucun problème. Pourquoi vouloir changer le règlement ?
R : La mairesse répète que le Conseil doit répondre à toutes les demandes et que les permissions seront données publiquement lors des séances du Conseil, et ne se fera plus en catimini. Elle ne répond pas sur le fond de la question.

Q : Zonage. Avez-vous l’intention de vous prévaloir du nouveau règlement sur les projets particuliers pour justifier les rassemblements qui ont toujours lieu au r-d-c du 6010 Durocher, immeuble strictement zoné résidentiel?
R : Je n’ai reçu aucune demande de changement de zonage pour cet endroit .Concernant les occupations de ce local, Pierre Chapuis va faire son travail et va vérifier ce qui en est.

Q : Stationnement sur la rue Glencoe. Problèmes de stationnement pour certains résidents. Pourquoi ne pas avoir gardé le stationnement ouvert des deux côtés de la rue comme c’était pendant l’été ?
R : La conseillère Potvin explique que c’était un projet-pilote et que la majorité des résidents ne voulaient plus le stationnement ouvert des 2 cotés de rue à cause des étudiants de l’UdeM qui allaient s’accaparer les places toute la journée. Marie Potvin affirme qu’elle va tenter de trouver une solution.

Q : L’intervenant affirme avoir déménagé cet été et trouve choquant qu’à Outremont, le poids des Hassidims soit aussi lourd dans les prises de décisions municipales. En 2011, on vit dans une société laïque et le religieux ne devrait pas interférer dans la vie municipale.
R : Laconique, la mairesse remercie l’intervenant pour ses commentaires.

Q : Vétusté des installations de la piscine Kennedy. De plus en plus fréquemment, les usagers sont obligés de sortir de la piscine à cause de la mauvaise condition de l’eau, due au système de filtration désuet, et ce, sans être remboursés. À quand les rénovations ?
R : La mairesse attend les ouvertures de subventions pour s’inscrire sur la liste d’attente.

Q : Les week-ends, il y a 300 personnes/jour à la piscine et 30 à la pataugeoire qui a coûté 1M$, pas de vestiaire, pas de toilette. La pataugeoire est gratuite et on paie pour la piscine. La priorité des rénovations aurait due aller à la piscine, non ?
R : La mairesse rétorque, ulcérée, qu’elle est très fière de sa pataugeoire qui selon elle, est fréquentée par 200 personnes/jour pendant la semaine.

Q : Pourquoi ne pas offrir aux usagers la gratuité de la piscine pendant la semaine comme ça se fait à la nouvelle piscine rénovée du Plateau Mont-Royal ?
R : La mairesse remercie l’intervenant pour cette suggestion.

Q : Propreté dans les parcs et au centre communautaire (CCI). Dans le parc Outremont, des gens nourrissent les pigeons et les mouettes ce qui fait que les installations dans l’aire de jeux pour enfants sont couvertes de fiente. De plus il y a des fourmis au CCI.
R : La mairesse répond que l’arrondissement fait son possible pour garder les lieux propres.

Q : La construction du CCI est passée de 6 à 12M$ et personne n’a pensé à une entrée directe à l’aréna pour les usagers ? 12M$ et les marches de l’entrée principale sont déjà brisées?
R : La mairesse a demandé à un architecte de faire une étude sur les marches de l’entrée.
R : Le conseiller Moffat parle de la mise en place d’un comité pour étudier différentes problématiques dont celle d’une entrée directe pour les usagers de l’aréna.

Q : La gestion de la fête des cabanes. A chaque automne, des hassidim construisent des cabanes sur leur balcon. Petite amélioration : les matériaux utilisés pour le toit des cabanes sont de moins en moins inflammables. Mais il faudrait gérer sérieusement la période permise des cabanes (de l’installation au démantèlement), le bruit provenant de ces cabanes le soir et la nuit et l’emplacement (permettre en arrière seulement et non en façade). Le citoyen mentionne qu’il vient au Conseil depuis plus de 7 ans afin de demander aux élus de mieux encadrer cette période et ses inconvénients.
R : La mairesse informe que cette année un communiqué sera disponible sur le site de l’arrondissement indiquant que la période permise pour les cabanes, incluant la construction et le démantèlement, sera du 11 au 25 octobre 2011. Côté bruit, c’est une question de bon voisinage.

Q : Plusieurs cabanes sont déjà construites et nous sommes que le 3 octobre! Qu’allez-vous faire avec ce problème ?
R : La mairesse affirme qu’elle insiste toujours pour qu’on applique les règlements en vigueur.
R : La conseillère Forget, à 3 reprises, demande comment seront gérées toutes les plaintes de cabanes illégales déjà reçues à ce jour. Y aura-t-il des constats d’émis?
R : La mairesse, à 3 reprises, affirme qu’elle a déjà répondu à cette question en coupant l’herbe sous les pieds du directeur d’arrondissement par intérim, Pierre Chapuis, qui est également directeur du service concerné, soit les permis et l’aménagement urbain, et qui n’a pas eu la moindre chance de répondre.

Q : Temps de réponse des pompiers depuis le départ du camion-échelle. Quel est le résultat de l’analyse des élus sur le temps de réponse des pompiers déposé au Conseil de juillet?
R : La mairesse informe que les élus ont tous eu le document et qu’elle n’avait vraiment pas le temps de discuter de menus détails avec tout le monde. Il est évident que le temps de réponse est meilleur avec un camion-échelle que sans camion-échelle et qu’elle insistait pour qu’une porte pour un camion-échelle fasse partie des plans de la nouvelle caserne.

Q : Surplus budgétaire de 2010 de plus de 1M : pourquoi dire qu’il n’y a pas d’argent pour la diffusion du conseil sur le web ?
R : Les salaires vont augmenter d’au moins 2% et on doit prévoir un budget de déneigement si l’hiver n’est pas clément. Nous avons aussi d’autres priorités.

Q : Directeur d’arrondissement. Le contrat de M. Beaudet, ancien directeur d’arrondissement, a été reconduit par vote des élus (janvier 2011) pour une période de 1 an à compter du 12.07.11. Pierre Beaudet a quitté son poste en juin : combien nous coûte ce départ ?
R : La mairesse est dans l’obligation de confirmer que même si M. Beaudet occupe maintenant un poste à la ville-centre, l’arrondissement continue de lui verser son plein salaire pour un (1) an.

Q : En juin, les élus ont voté pour que Pierre Chapuis soit directeur d’arrondissement par intérim. Intérim voulant dire provisoire, quand allez-vous afficher le poste de directeur ?
R : La mairesse donne raison à l’intervenante quant à la définition du mot ‘’intérim’’, mais ne répond pas quand au délai qui s’étire.

Publié sous Démocratie, Séances du conseil
Abonnez-vous
Votre courriel:

Propulsé par FeedBurner
N'oubliez pas, après votre inscription, de consulter votre courriel (y compris dans la boîte de Pourriel/Spam) pour confirmer sinon vous ne recevrez pas nos mises à jour.
Archives
October 2011
M T W T F S S
« Sep   Nov »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31