L’avenir de la maison McFarlane

Maison McFarlaneEn 1927, sous le règne du maire Joseph Beaubien, la Ville d’Outremont achetait le grand terrain de M. Alfred Joyce  afin d’en faire un parc, aujourd’hui nommé le parc Joyce. A l’extrémité nord-est de ce grand terrain, au 686 Rockland, un lot appartenait à la famille McFarlane. Il fut entendu que ce lot serait légué à la Ville au décès de la propriétaire afin de compléter ce parc.

En mai 2006,  l’arrondissement Outremont (Ville de Montréal) est devenu propriétaire de ce lot (terrain et maison).

L’administration doit maintenant décider que faire de cette maison : démolir et agrandir le parc en jardins communautaires, par exemple, ou rénover et lui donner un usage communautaire. Jusqu’à maintenant 135 000$ en règlement d’emprunt sont alloués pour les réparations urgentes de la maison McFarlane. L’arrondissement a lancé récemment un appel d’offre pour la réfection du toit. On peut estimer à près d’un demi-million le coût de la rénovation et de la mise aux normes de ce bâtiment public.

La seule information rendu disponible par l’administration Cinq-Mars sur ce dossier se retrouve en page 3 de la circulaire de la mairesse ‘au pied de la montagne’ du printemps 2012 :

LA MAISON HOLMES-MCFARLANE
Le conseil d’arrondissement a mis sur pied en mai 2011 un comité consultatif de citoyens afin d’accompagner l’administration d’Outremont dans l’identification, l’évaluation et les recommandations relatives à la vocation et aux usages futurs de la maison Holmes-McFarlane. Ainsi, à la suite des travaux des membres du comité, l’arrondissement lancera prochainement un appel de proposition d’affectation auprès des organismes montréalais sans but lucratif intéressés à déposer un projet de nature communautaire pour la maison. L’ensemble des critères à rencontrer sera défini dans l’appel de proposition qui sera publié au plus tard à l’automne 2012. Rappelons que la maison Holmes-McFarlane, propriété privée adjacente au parc Joyce au 686, avenue Rockland, a fait l’objet d’un legs à l’arrondissement en 2006.

Les procès verbaux de ce comité n’ont jamais été rendus publics et ne m’ont jamais été remis. De plus je n’ai jamais été invitée à ces rencontres, malgré mes nombreuses demandes. Les membres du comité ont-ils considéré l’option de démolir la maison ou ont-ils reçu la directive de la conserver à tout prix?

Que faire?
Avant d’engager l’argent des contribuables dans cette aventure, et de s’engager dans la réfection du toit, il faudrait se demander si cet ajout à notre parc immobilier est incontournable.

En 1993, le bureau d’architecte Pierre-Richard Bisson et associés déposait une étude pour le compte du ministère de la Culture du Québec et de l’ancienne Ville d’Outremont, qui identifiait, entre autre, les éléments d’Outremont ayant une valeur patrimoniale. Selon cette étude, la maison McFarlane n’est pas classé parmi les bâtiments considérés comme exceptionnels ou ceux considérés comme tout à fait remarquables.

Si ce n’est au niveau du patrimoine immobilier, l’arrondissement a-t-il un intérêt à garder le bâtiment? Si un organisme communautaire indépendant financièrement à la recherche d’un immeuble répond à l’appel d’offre,  l’aménagement des lieux présentement résidentiel est-il compatible avec une telle fonction envisagée (stationnement, rampe d’accès, achalandage,…)?

Avant d’imposer aux contribuables un effort financier pour conserver la maison McFarlane, il faudrait qu’ils soient d’abord informés correctement des enjeux avant d’appuyer ou non le projet.

Publié sous Démocratie, Environnement, Zonage
One comment on “L’avenir de la maison McFarlane
  1. Claude Gladu says:

    Il me semble pas sérieux de la part d’un conseil d’arrondissement de vouloir dépenser $135,000.00
    sur un bâtiment qui pourrait être appeler à être démolit
    très prochainement parce qu’il ne rencontre pas les
    normes pour toutes autre fonctions municipale,éducationnel, ou commercial.
    Outremont est toujours un panier percé pour les contribuables.
    Il faut changer les choses….
    Elle n’est pas fiable.
    Donnez-moi une victoire majoritaire.
    Encore des mots qu’on va revoir bientôt.
    Claude Gladu d’Outremont

Abonnez-vous
Votre courriel:

Propulsé par FeedBurner
N'oubliez pas, après votre inscription, de consulter votre courriel (y compris dans la boîte de Pourriel/Spam) pour confirmer sinon vous ne recevrez pas nos mises à jour.
Archives
August 2012
M T W T F S S
« Jul   Sep »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031