Piste cyclable – un dossier mal parti

C’est in extremis qu’une résolution a été approuvée au Conseil de janvier. Le projet pilote visait le déneigement de la piste cyclable de Côte Ste-Catherine au même rythme que les rues en limitant le budget à celui de fonctionnement, afin d’éviter d’engager des dépenses indues pour les contribuables et offrir aux cyclistes une piste praticable. La résolution amendée était effective pour 30 jours, soit jusqu’au Conseil de février prochain.

Nonobstant cette résolution, un communiqué a été émis par l’arrondissement annonçant que le projet pilote allait jusqu’à la fin avril, alors que tous ceux présents – fonctionnaires, élues et cyclistes – avaient compris que la résolution était pour 30 jours.

Puis, au lendemain du Conseil, alors que tout fondait sous la pluie, il y a eu une opération de grand nettoyage avec une niveleuse pour faire disparaître toute trace de l’hiver sur la piste. Combien a coûté cette opération?

Il y a eu ensuite la neige des derniers jours. Quelques centimètres. Alors que les chenillettes déneigeaient les trottoirs, aucune ne s’est occupée de la piste cyclable. Ce qui aurait dû être fait, selon la volonté du Conseil.

Au 3ième jour arrive non pas la chenillette, mais la souffleuse sur la piste, alors qu’il n’y avait aucun chargement dans les rues de l’arrondissement. Combien a coûté cette initiative surprise qui ne cadre pas du tout avec l’esprit du projet pilote voté par résolution du Conseil?

À ce rythme, les fonctionnaires vont convaincre les contribuables que les cyclistes coûtent trop chers à Outremont, alors que ces derniers n’en demandent peut-être pas tant. De plus, les fonctionnaires convaincront également les élues que les résolutions du Conseil ne sont pas respectées.

 

 

Publié sous Circulation, Démocratie, Séances du conseil
One comment on “Piste cyclable – un dossier mal parti
  1. Depuis le 14 janvier 2014 je note systématiquement les conditions de la piste cyclable, matin et soir. L’épisode que vous décrivez (c’était le 28 janvier) est réel: nous avons un témoin oculaire.

    Il serait important d’ajouter que la quantité de neige présente dans la piste a été augmenté “artificiellement” par toutes les entrées (j’en ai compté 22) qui ont poussé leur neige dans la piste. J’ai même vu que suite à la tempête les employés de la Ville s’étaient servi de la piste comme déversoir à neige.

    J’ai fais une synthèse des observations ici:
    http://piste-cote-ste-catherine.blogspot.ca/2014/02/analyse-de-la-periode-dessai-entre-le.html

Abonnez-vous
Votre courriel:

Propulsé par FeedBurner
N'oubliez pas, après votre inscription, de consulter votre courriel (y compris dans la boîte de Pourriel/Spam) pour confirmer sinon vous ne recevrez pas nos mises à jour.
Archives
January 2014
M T W T F S S
« Dec   Feb »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031