Conseil du 6 juillet 2015 – résumé de la période de questions

Conseil du 6 juillet 2015 – résumé de la période de questions

Pour ceux et celles qui préfèrent un résumé plutôt que de visionner le Conseil en direct, en voici un préparé par Mariclaude Ouimet qui couvre la période de questions. Les minutes apparaissant au début de chaque question réfèrent à la vidéo du Conseil en direct pour référence. Assistance : 30. Intervenants : 9. Durée : 55min 25sec.

Questions regroupées par sujet :

1-Dérogations mineures pour une résidence sur l’avenue Beloeil

2-Projet de coop Le Suroit (3 questions)

3-Enfouissement des fils électriques sur Ducharme

4-Lotissement stationnement Manseau

5-Revitalisation des rues commerciales

6-Toits verts

7-Promoteur 1420 Mont-Royal\Chapelle

 

  1. Dérogations mineures pour une résidence sur Beloeil : 1 question

Q1 (17min 10sec) : L’intervenante, architecte, représente les propriétaires. Elle affirme que le projet de rénovation a reçu l’aval du comité d’urbanisme sauf pour la couleur anthracite de la porte coulissante donnant sur la cour arrière. Elle demande à ce que les élues votent favorablement pour cette couleur pour les nombreuses raisons invoquées dans sa plaidoirie.

R : La conseillère Potvin, vice-présidente du comité urbanisme, donne son accord.

 

  1. Projet de coop Le Suroit : 3 questions

Q2 (20min 10sec) : L’intervenant mentionne une rencontre de la conseillère Gremaud avec les résidents du 950 Champagneur et en mars 2014 une motion pour une bande verte de 6 mètres évaluée à 150,000 $. Il souligne qu’on a beaucoup parlé de l’argent public investi pour le projet de la coop mais que jamais on a discuté le 150,000 $ pour la bande verte.

R : La conseillère Gremaud spécifie qu’elle a rencontré les résidents du 950 Champagneur comme tous les autres résidents de son district dans le cadre de la campagne électorale en octobre 2013. Elle ajoute qu’en mars 2014, il y a eu vote unanime pour une zone verte comme espace public mais sans dimension définie et surtout, sans aucun montant d’investi, uniquement une estimation.

R : La mairesse prévient qu’il y aura vérification pour savoir si ce montant a fait l’objet de discussion ou s’il a été réservé dans le PTI.

(N.D.L.R. Au conseil du 02.09.14, la conseillère Forget avait informé les citoyens qu’un montant de 150,000 $ avait été réservé dans le PTI de 2016 (Q1)

Q3 (27min 15sec) : L’intervenant, promoteur du projet, affirme que la résolution telle que voté avec les 3 amendements (protection du boisé Manseau, bande verte de 8,5 mètres entre les immeubles, priorisation de petites familles) rend le projet non viable. Il demande si les élues sont ouvertes à une rencontre pour trouver un consensus.

R : La mairesse Cinq-Mars confirme que si elle a usé de son droit de véto c’est qu’elle considère qu’avec les amendements le projet n’est plus viable, surtout suite à l’avis juridique du contentieux de la ville de Montréal. Elle ajoute que si elle a bien compris, le terrain a déjà été cédé à la coop.

R : Le directeur d’arrondissement Normand Proulx spécifie que le projet est sur la glace depuis 2 ans face au comité exécutif et que ce dernier attend l’approbation du conseil d’arrondissement avant de céder le terrain.

R : La conseillère Potvin relève les propos de la mairesse qui parle aujourd’hui d’avis du contentieux alors que le mois dernier, la mairesse parlait d’un avis de la société d’habitation.

R : La mairesse s’excuse et parle d’un avis de la société d’habitation.

R : La conseillère Potvin fait remarquer que ce n’est vraiment pas la même chose et qu’il faut faire attention à ce que l’on dit. Elle se dit prête à une rencontre avec les élues et un membre de la société d’habitation. Elle spécifie aussi que l’amendement demande de privilégier les petites familles : ce n’est pas une obligation.

R : La conseillère Gremaud ajoute que selon les statistiques socio-économiques démographiques de l’arrondissement, la majorité des familles sont de petite taille. Elle est d’accord pour une rencontre mais aussi avec un représentant du 950 Champagneur.

Q5 (41min 20sec) : Le citoyen remercie le service des travaux publics pour avoir nettoyé le boisé Manseau. Il vient surtout faire un suivi sur une question posée au directeur d’arrondissement (Q17) en juin, à savoir le montant engagé dans le projet de la coop.

R : Normand Proulx répond qu’il ne se souvient pas qu’il lui revienne de s’enquérir de la réponse.

Q5 : Le citoyen demande si une élue peut lui donner le montant qui leur a été communiqué par la chef de la division sociale.

R : La conseillère Gremaud répond qu’elles sont au courant du montant engagé mais qu’elle pense qu’elles ne peuvent pas communiquer ce genre d’information.

Q5 : Le citoyen répond que puisque que le vérificateur général est saisi du dossier, il y aura certainement des suites et des réponses.

 

  1. Enfouissement des fils électriques sur Ducharme: 1 question

Q4 (36min 51sec) : Compte tenu de l’avancement et de la progression des travaux dans la gare de triage, le citoyen veut savoir ce qu’il en est du projet d’enfouissement des fils électriques sur les rues jouxtant le futur campus.

R : La mairesse annonce qu’elle a l’intention de reprendre le comité d’accompagnement pour le site Outremont en septembre probablement.

Q4 : Le citoyen demande s’il y a eu des rencontres avec la commission des services électriques.

R : Le directeur des travaux publics Hadi Hakim affirme que ce sont les collègues de la ville de Montréal qui gèrent ce genre de problèmes.

R : La conseillère Forget tient à clarifier que le citoyen parle de l’enfouissement des câbles électriques sur la rue Ducharme (entre Bloomfield et de l’Épée) qui sont en façade des immeubles. Elle ajoute que pour les élections de 2005, Union Montréal dont faisait partie Marie Cinq-Mars, avait affirmé que ce dossier était une de leurs priorités.

 

  1. Lotissement stationnement Manseau : 1 question

Q6 (45min) : Suite aux votes des mois de mai et de juin, le citoyen insiste pour que les décisions soient mises en pratique et demande donc qu’on procède bientôt au lotissement du stationnement Manseau afin d’y intégrer la bande verte de 8.5 mètres.

R : La mairesse Cinq-Mars précise que les votes engagent l’arrondissement à penser à aménager une zone verte mais que si le projet n’a pas lieu, elle remet en question l’aménagement de ladite bande.

R : Normand Proulx ajoute qu’aucune avancée n’a encore été faite mais qu’un montant a quand même été réservé dans la dernière année du PTI pour un aménagement éventuel.

R : La mairesse Cinq-Mars précise qu’un PTI, c’est un Programme Triennal d’Immobilisation, à savoir des prêts qui sont mis de côté pour aménager des parcs ou entretenir du mobilier urbain, etc.

R : La conseillère Gremaud affirme qu’il devra y avoir lotissement du lot mais ne sait pas quand.

R : La conseillère Forget fait remarquer que le lotissement faisait partie de la résolution du conseil et l’administration doit respecter les volontés du conseil.

 

  1. Revitalisation des rues commerciales : 1 question

Q7 (51min 30sec) : La citoyenne fait référence au mot de la mairesse dans le bulletin ‘’Au pied de la montagne’’ où il est question de l’importance de nos commerces de proximité, lieux de rencontre privilégiés, qui sont un des facteurs importants de notre qualité de vie. Selon la mairesse Cinq-Mars, il y aurait la plantation de 100 arbres/an et la citoyenne s’explique mal qu’on néglige les rues Bernard et Van Horne puisqu’il y a 30 carrés d’arbre vides sur ces rues et même, des carrés asphaltés ou cimentés.

R : La conseillère Forget mentionne qu’elle a posé la même question à l’administration et qu’on lui a répondu que la plantation sur ces avenues se fera à l’automne cette année alors qu’habituellement elle se faisait au printemps.

 

Q7 : La citoyenne propose que l’arrondissement offre aux citoyens la possibilité d’adopter un carré d’arbre comme cela se fait dans plusieurs autres arrondissements. Elle mentionne aussi l’absence de poubelles à tri sélectif dans les endroits publics alors que la mairesse en avait fait une promesse électorale en 2013. La citoyenne termine en questionnant la mairesse Cinq-Mars sur un permis de bain rituel hassidique qui aurait été accordé pour un local de la rue Bernard.

R : Le directeur des travaux publics Hadi Hakim explique qu’il n’y a pas eu de plantation au printemps dans l’arrondissement par manque de temps.

R : La conseillère Forget comprend mal pourquoi puisque c’est une firme externe qui a le contrat de planter les arbres.

R : Le directeur des travaux publics ajoute qu’il a rencontré les commerçants de la rue Van Horne et que c’était une de leurs préoccupations qui fait partie maintenant d’un document de travail.

R : La conseillère Forget demande à recevoir ce document de travail.

R : La conseillère Gremaud appuie la demande de sa consœur et rajoute qu’elle aimerait être invitée quand l’administration décide de rencontrer les citoyens qu’elle représente.

(N.D.L.R. Les conseillères Forget et Gremaud avaient pourtant clairement spécifié, au conseil du mois d’avril, qu’elles voulaient participer activement aux rencontres avec les membres de l’association des commerçants de la rue Van Horne. Un oubli de l’administration Cinq-Mars ?!)

R : Le directeur des travaux publics ajoute qu’il y aura un projet pilote dans les parcs pour un prototype de poubelle à tri sélectif.

(N.D.L.R. La mairesse Cinq-Mars remercie la citoyenne en appelant la personne suivante. Vaine tentative dans le but évident de ne pas répondre au sujet du bain rituel hassidique !)

Q7 : La citoyenne insiste pour qu’on lui explique le permis de bain rituel hassidique.

R : Le directeur du bureau d’urbanisme Pierre Chapuis confirme la délivrance du permis car sur la rue Bernard et Laurier toute la frange commerciale autorise culte et religion.

Q7 : La citoyenne rétorque que de donner un permis pour un local à caractère spécifiquement religieux ouvert uniquement à une certaine minorité va directement à l’encontre des mots de la mairesse pour sauver nos artères commerciales et nos services de proximité (applaudissements dans la salle).

 

  1. Toits verts : 1 question

Q8 (1hre 5min 45sec) : La citoyenne demande s’il ne serait pas possible d’avoir des ateliers d’informations concernant les toits verts (verdure) pour les citoyens.

(N.D.L.R. Aucune réponse n’a été donnée à la citoyenne)

 

  1. Promoteur 1420 Mont-Royal\Chapelle : 1 question

Q9 (1hre 9min 15sec) : L’intervenant, promoteur du 1420 Mont-Royal, remercie le comité d’urbanisme d’avoir entériné son projet de PIIA. Il présente ensuite une lettre qui fait état des engagements concernant la protection de la chapelle.

R : La mairesse Cinq-Mars remercie l’intervenant.