“Contrats accordés sur simple brouillon” à Outremont.

(Ce billet a été rédigé par Gilles Dauphin.)

"Contrats accordés sur simple brouillon" à Outremont. Un reportage d'Yves Poirier de TVA Nouvelles.

“Contrats accordés sur simple brouillon” à Outremont. Un reportage d’Yves Poirier de TVA Nouvelles.

Il semble bien qu’à Outremont, il faille faire appel aux médias plutôt qu’à la Loi d’accès à l’information pour obtenir des documents publics et ce, même si on est conseillère.

Petit rappel des faits. Lors de la séance du conseil d’arrondissement du 7 juillet dernier, un contrat d’un montant maximal de 43 718 $ est octroyé à Construction GC Merineau pour la reconstruction de trottoirs. À la suite d’une demande d’un citoyen, Céline Forget demande la liste des endroits où des travaux seront effectués. Même si elle est conseillère, il lui faut passer par une demande d’accès à l’information ! Quelle ne fut pas sa surprise de se faire répondre que l’administration ne lui remettrait pas une telle liste car le document en question était un “brouillon”.

Le journaliste Yves Poirier de TVA Nouvelles a fait un reportage sur cette histoire abracadabrante ; reportage que vous pouvez visionner en cliquant ici. Céline y fait valoir avec justesse :

«Je m’en veux un peu de ne pas avoir demandé la liste avant le vote. On demande aux élus d’être imputables et dans ces conditions présentes, où l’information ne nous est pas accessible, c’est sûr que je ne peux pas faire mon travail»

Quoique la mairesse Marie Cinq-Mars n’avait pas hésité à accuser Céline Forget de vouloir nuire à l’image d’Outremont après qu’elle eut demandé une copie de la soumission et les résultats globaux et ventilés de la grille d’évaluation des soumissions dans le cadre de l’octroi d’un contrat de services professionnels pour l’élaboration d’un concept de réaménagement de l’avenue Laurier.

En conclusion :

  • À Outremont, même une conseillère ne peut avoir des documents publics reliés à un contrat qu’on lui demande d’approuver ;
  • Et plus inquiétant encore, on procède à des appels d’offre sur la simple base d’un “brouillon”.

Mise à jour – Express d’Outremont
Des contrats octroyés sur un simple brouillon

Des citoyens mécontents

Impossible de fournir la liste, selon la mairesse

Publié sous Démocratie
Abonnez-vous
Votre courriel:

Propulsé par FeedBurner
N'oubliez pas, après votre inscription, de consulter votre courriel (y compris dans la boîte de Pourriel/Spam) pour confirmer sinon vous ne recevrez pas nos mises à jour.
Archives
August 2014
M T W T F S S
« Jul   Sep »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031